Utilitaires

Les VUL à l’honneur au Mondial de l’Auto 2022

Après 4 ans d’absence, le Mondial de l’Auto ouvre ses portes au public ce mardi jusqu’à dimanche. Il s’agit d’une version « light » avec beaucoup de constructeurs absents, en particulier les allemands et les japonais … Cependant, les chinois sont bien là. L’accent est largement mis sur les énergies propres que sont l’électricité et l’hydrogène. Les véhicules utilitaires exposés ne dérogent pas à la règle car les carburants traditionnels, essence et gazole, sont les grands oubliés. La révolution est en marche et les professionnels vont bien devoir s’habituer.

En ce qui concerne les véhicules, des solutions intéressantes sont déployés. Le regard est attiré par un stand Renault Trucks 100% électrique avec un porteur 16 tonnes de la gamme E-Tech réservé par OBD Grand Paris, un transporteur parisien. « Nous avons déjà fabriqué 1000 camions électriques dans notre usine de Blainville. La demande se développe avec une gamme comprenant également des modèles 19 et 26 tonnes » nous a précisé Julien Sonzini, directeur commercial de la gamme utilitaires. Renault Trucks présente aussi un Master électrique, le vélo-cargo Kleuster Freegones désormais assemblé dans l’usine Renault de Vénissieux et une intéressante « pick-up box », des consignes recevant des marchandises, testées à Troyes et Lyon. Il s’agit pour le constructeur de proposer un panel de solutions complémentaires les unes aux autres.

Un autre stand accueille Muses. Le constructeur de petits utilitaires électriques rapatrie l’ensemble de sa production en France avec des partenaires industriels de premier plan. Muses propose la technologie « moteur-roue » permettant d’optimiser le rapport volume de chargement et encombrement. Avec trois longueurs de châssis, le volume de chargement varie de 2,3 à 18 m3. Selon Damien Biro, directeur général, « il s’agit d’un véhicule parfaitement adapté au dernier kilomètre avec la particularité d’un poste de conduite central. 300 exemplaires seront produits en 2023. »

L’autre acteur dont on parle de plus en plus, Hyvia, développe l’hydrogène comme carburant du futur. Installé à Flin, dans les usines Renault, il est prévu de pousser la production pour atteindre les 1 000 véhicules par an. Afin de parvenir à ce résultat, une méga-usine sera installé à Flin afin de produire des piles à combustible et autres équipements indispensables au fonctionnement de véhicules qui seront débord utilisés par des clients-pionniers porteurs d’un projet de mobilité innovant, il s’agit d’Airbus, Engie, RATP, Hamburg Logistics, Orange, Equans, Packeta, Hamburgen Hafen und Logistik, Maximator Hydrogen ou Chronopost. Le premier Master qui roulera à l’hydrogène sera la version H2-Tech, suivront un city-bus et un châssis-cabine.

DFSK
Le chinois DFSK

Les véhicules utilitaires sont rassemblés Hall 3 d’un salon qui se déploie sur 3 halls … ce n’est pas beaucoup pour un « Mondial ». Parmi les constructeurs, et en plus de ceux déjà cités, vous retrouverez Ford Pro, Citroën et Peugeot, Fiat, le chinois DFSK et Kilow un petit fabricant savoyard dont on vous reparlera. Les répliques italiennes des Citroën Tipe H et 2 cv fourgonnette vous attendent dans le hall 4 où il y a aussi le stand Peugeot. Renault se trouve dans le hall 6.

Kilow un petit fabricant savoyard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.