Actu Coronavirus

Levée des mesures de confinement : l’IRU salue la feuille de route de l’UE

Pas assez de mesures

L’IRU se félicite que l’Union européenne ait défini sa feuille de route pour lever les restrictions actuelles au COVID-19 à travers l’Europe et rouvrir progressivement certains secteurs, le tout coordonner « pour permettre la libre circulation des personnes, des biens et des services. » Mais elle estime que les mesures ne sont pas suffisantes.

L’organisation internationale a déclaré  « cette position est vitale étant donné que le manque de coordination des États membres a jusqu’à présent été une difficulté fondamentale dans la mise en place et la gestion des restrictions et du contrôle aux frontières. »

La Feuille de route reconnait que “dans la phase de transition, les efforts visant à maintenir un flux de marchandises libre et à sécuriser les chaînes d’approvisionnement devraient être renforcés”. Mais l’IRU estime que « la manière dont les États membres mettront en œuvre et atteindront cet objectif n’est pas claire. »

Les stratégies ne sont pas coordonnées entre Etats

« La feuille de route est une première étape, mais toujours très générale, et nous devons voir des orientations plus pragmatiques pour restaurer les services de transport, la connectivité et la circulation des personnes et des biens. Jusqu’à présent, les gouvernements n’ont pas coordonné leurs stratégies et leurs actions et nous devons éviter que cela se reproduise pendant la phase de relance », a déclaré Raluca Marian, déléguée générale de l’IRU.

Les fameuses voies vertes promises par Bruxelles n’ont guère vu le jour et l’IRU le regrette. « Les longues heures d’attente continuent de poser le plus grand défi pour la logistique. Une fois le processus de déconfinement commencé, de plus en plus de trafic, y compris des voitures particulières, submergera les nouvelles frontières créées » prévoit l’organisation. « Certains États membres forment des convois de camions aux frontières, afin que les véhicules traversent leur territoire escortés par la police. Cela est contraire au concept de voies vertes et en plus, c’est dangereux » estime-t-elle.

La protection des conducteurs

L’IRU revient aussi sur la protection des conducteurs et la désinfection des véhicules. « Les conducteurs devraient être définis comme une catégorie prioritaire soumise à des tests préventifs. Ils devraient également avoir un accès prioritaire aux équipements de protection et de désinfection » ajoute-t-elle.

« La feuille de route de l’UE marque la première étape vers une reprise après le COVID-19″, a déclaré Mme Marian. «Il doit donc être soigneusement réfléchi afin de permettre au transport de passagers et de fret, en tant que colonne vertébrale de l’économie, de reprendre les opérations nécessaires en toute sécurité et efficacement le plus rapidement possible. On ne peut attendre des opérateurs de transport qu’ils mettent en œuvre ces mesures seuls – un soutien coordonné et de grande envergure aux niveaux européen et national sera essentiel. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.