Actu

L’intérim explose (de nouveau) dans le transport et la logistique

Après une mauvaise année 2020, l’intérim se porte mieux mais les effectifs enregistrent une nouvelle baisse (-4%) en 2021. Un seul secteur s’en sort : le transport routier et la logistique profite d’un bond de 11,6% en raison principalement de l’explosion de l’e-commerce, selon Prism’emploi qui présentait hier les chiffres lors d’une conférence de presse.

Tous les secteurs sont dans le rouge : à commencer par le BTP qui enregistre une chute de l’intérim de 11,8% en 2021. L’industrie (-7,5%) et le commerce (-4,4%). Les services gagnent 0,5% sur l’année.

« Toute l’année, nous avons observé une reprise progressive de notre activité », et en décembre 2021, le niveau de l’emploi intérimaire dépassait la situation d’avant-crise (+5,1% par rapport à décembre 2019), a expliqué le président de Prism’emploi Gilles Lafon. Mais «en cumul annuel, l’année 2021 s’inscrit malgré tout toujours en retrait de 4%» par rapport à l’année de référence de 2019 «en raison d’un début d’année difficile», a-t-il ajouté.

Autre constat non négligeable : « au total, entre les mouvements de création et les mouvements de destruction», près d’un quart (24,5%) des emplois intérimaires ont changé de nature sectorielle en 2021, une «profonde mutation» qui n’avait pas été anticipée au début de la crise, a observé Prism’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.