Actu

Loi immigration : Beaune va-t-il vraiment démissionner ?

Clément Beaune, actuel ministre des transports, fait partie des 6 ministres de l’aile gauche de la majorité qui ont émis leur souhait de partir si le texte sur la loi immigration était voté. Sauf que, plusieurs heures après le vote à l’assemblée, ils se font beaucoup plus discrets. Aurélien Rousseau à la santé est le seul à avoir assumé ses propos et à avoir quitté le gouvernement.

Le ministre des transports serait-il le meneur de jeu ? Il n’a pas hésité à mouiller sa chemise en organisant, à sa propre initiative, hier soir un dîner « pour discuter d’une possible démission si le texte était approuvé ». Il a réuni Aurélien Rousseau (Santé), Sylvie Retailleau (Enseignement supérieur), Roland Lescure (Industrie), Patrice Vergriete (Logement) et Rima Abdul Malak (Culture).

Pour l’heure, seul Aurélien Rousseau, ministre de la santé, a démissionné. L’intérim est assuré par Agnès Firmin Le Bodo, qui était jusqu’ici ministre déléguée chargée de l’organisation territoriale et des professions de santé.

Mais au lendemain du vote, certains font marche-arrière. Dans un communiqué publié ce matin, la ministre de la Culture affirme qu’elle n’a jamais songé à claquer la porte du gouvernement “contrairement aux rumeurs qui ont circulé”. Quant à Clément Beaune, silence radio. Les intéressés préfèrent évoquer aujourd’hui d’échanges pour parler « d’initiatives politiques à prendre » après l’adoption de la loi immigration.

“Il n’y a pas de crise dans la majorité”, a assuré la Première ministre sur France Inter au lendemain de l’adoption du texte. Plus tôt, recevant les ministres du gouvernement, Emmanuel Macron a déclaré, selon un participant, qu’il y a dans le texte “des choses que je n’aime pas mais qui ne sont pas contre nos valeurs”.

Reste à savoir comment va réagir le chef de l’Etat devant le comportement de Clément Beaune qui n’a pas hésité à se mettre en avant pour s’opposer à la loi immigration. Quand on sait que le président n’oublie rien lors de remaniement ministériel. A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *