Solutions Alternatives

Londres finance un programme d’autoroute électrique pour alimenter les poids lourds

Le gouvernement britannique a donné son feu vert pour l’étude d’une autoroute électrique pour poids lourds. La M180 près de Scunthorpe, dans le Lincolnshire a été choisie pour le projet qui devrait permettre d’ici trois ans aux camions de rouler. Scania et Siemens apportent leur expérience.

Londres a décidé de financer à hauteur de 2 millions de livres la conception d’un programme d’installation de câbles électriques aériens pour alimenter des camions électriques. Un premier tronçon de 20 kilomètres de la M180 sera équipé de câbles aériens.

Partant du principe que le poids des batteries nécessaires sur un camion est trop élevé, l’autoroute électrique parait une alternative. Comme dans de nombreux pays européens, les nouveaux camions diesel seront interdits en Grande-Bretagne d’ici 2040 dans le cadre des plans visant à réduire les émissions de carbone à zéro d’ici 2050.

Le principe est simple et repose sur la technologie de pantographes déjà adoptée par les trains et les tramways. Les camions pourront ainsi s’alimenter avec l’électricité fournie par l’autoroute. Les camions auraient en plus une batterie plus petite pour les alimenter sur la première et la dernière étape du trajet en dehors de l’autoroute.

Le projet est dirigé par Costain, une entreprise de construction d’infrastructures qui exploite des autoroutes britanniques. Siemens et Scania qui ont déjà testé leurs systèmes d’autoroutes électriques en Allemagne, en Suède et aux États-Unis participent au projet britannique.

Londres a précisé qu’il financera aussi une étude sur un projet de camions à hydrogène. Histoire de se mettre d’accord avec tout le monde, y compris les défenseurs de camions à batteries électriques et ceux des camions à pile à combustible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.