Actu

L’OTRE s’inquiète de la fin des aides à la pompe au 1er janvier

L’OTRE se dit inquiète pour les transporteurs de la fin des aides à la pompe au 1er janvier prochain. L’organisation s’interroge aussi sur le projet d’une aide aux gros rouleurs, les entreprises de transport ne faisant pas partie du dispositif pour l’instant.

« Le prix du carburant fluctue fortement dans des proportions telles que les transporteurs routiers ne peuvent pas en répercuter son coût face à des donneurs d’ordre peu disposés à l’accepter. Cette hausse vient s’ajouter à toutes celles que subissent par ailleurs les entreprises : AdBlue, assurances, pneumatiques, électricité, revalorisations salariales » souligne l’OTRE qui rappelle la fin des remises à la pompe au 1er janvier.

« Si rien ne remplace le dispositif de remise à la pompe au 1er janvier 2023, il est à craindre un nombre important de défaillances d’entreprises dès le 1er semestre 2023, et plus particulièrement chez les TPE et PME » craint-elle.

Concernant le projet d’une aide aux gros rouleurs, « les transporteurs routiers s’inquiètent qu’aucune annonce concrète n’ait encore été faite sur un dispositif similaire pour les professionnels » écrit l’organisation dans un communiqué.

L’OTRE propose l’application d’une remise par litres de carburant consommés. Le gouvernement étudierait sa proposition « mais aucune annonce précisant le dispositif n’est encore intervenue ». Elle appelle le gouvernement à annoncer rapidement les mesures de soutien destinées aux transports routiers, professionnels « gros rouleurs » qu’il entend prendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.