A (RE)VOIR

L’UE va créer une banque publique dédiée à l’hydrogène

L’Union Européenne a annoncé hier qu’elle allait créer une banque publique dédiée au développement de l’hydrogène, capable d’investir trois milliards d’euros « pour construire le futur marché » de cette énergie en plein essor. C’est ce qu’a annoncé la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

L’hydrogène vert pourrait ainsi remplacer le charbon dans l’industrie et permettre de stocker les énergies renouvelables intermittentes, solaire ou éolienne, via les piles à combustible. Les transports lourds (trains, navires, véhicules utilitaires routiers…) pourraient aussi recourir à l’hydrogène pour remplacer leurs carburants fossiles, selon l’UE.

« Nous devons passer du marché de niche au marché de masse (…) nous voulons produire dix millions de tonnes d’hydrogène renouvelable dans l’UE chaque année d’ici à 2030 », a déclaré la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, devant le Parlement européen à Strasbourg.

En juillet, l’exécutif européen a approuvé un projet de recherche et développement en faveur de l’hydrogène, filière stratégique pour la décarbonation de l’économie, en fédérant 41 initiatives impliquant 35 entreprises (grands groupes, PME ou start-ups), soutenues par 15 États membres dont l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie et la Pologne.

Dans ce cadre, Bruxelles a autorisé un financement public pouvant atteindre 5,4 milliards d’euros, estimant que ces aides d’État devraient permettre de mobiliser 8,8 milliards supplémentaires d’investissements privés et de créer 20 000 emplois à travers l’Europe.

(avec agences)

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.