Actu Coronavirus

L’UNOSTRA demande un plan de relance pour le tourisme par autocar

80% de leur CA dans le tourisme

Seraient-ils les grands oubliés de la crise sanitaire et économique ? Les entreprises de transport de voyageurs, premiers impactés avec la fermeture des écoles et lycées, sont très peu évoqués par le gouvernement. A l’arrêt total depuis 8 semaines, ils vont reprendre timidement une partie de leur activité le 11 mai. Mais 80 % de leur chiffre d’affaires est réalisé via leur activité tourisme en France en Europe. L’UNOSTRA demande un plan de relance pour le tourisme par autocar.

« De Lorraine, de Nouvelle Aquitaine et d’Occitanie, des Antilles ou de Corse, les autocars font partie du cycle de nos vies. Du transport scolaire et périscolaire, aux déplacements sportifs et de loisirs et bien sûr aux grands voyages quand l’heure de la retraite a sonné : l’autocar est le mode de transport indispensable pour relier les hommes et les territoires, donc un des vecteurs principaux de l’économie Française » écrit l’UNOSTRA dans un communiqué.

Lié au transport scolaire

Pour l’organisation qui représente les TPEs et PMEs du transport, « il est impératif et urgentissime qu’en parallèle des réunions ministérielles dédiées au transport scolaire, se tiennent et sans délai, des réunions dédiées au tourisme incluant les représentants des PME du transport de voyageurs, qui sont les acteurs principaux de ce secteur sur le terrain. »

L’UNOSTRA demande au gouvernement un accord structurant un plan de relance du tourisme en autocar. L’UNOSTRA rappelle qu’il en va de la survie des 4 600 entreprises de voyageurs et de leurs 105 000 salariés. Il est temps d’agir et vite » prévient-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.