Actu

Macron appelle à accélérer la recherche d’hydrogène blanc

Emmanuel Macron a lancé hier un appel aux industriels pour les inciter à trouver de l’hydrogène naturel, dit “blanc”, en France, notamment pour décarboner le transport. A l’occasion des deux ans du plan d’investissements France 2030, 8 permis d’exploration vont être délivrés dans les prochaines semaines. Les premiers poids lourds hydrogène ne devraient pas être produits en série et commercialisés en Europe avant 2 à 5 ans.

Alors que l’on parle de plus en plus de l’hydrogène pour décarboner le transport, le débat porte plus sur la production que sur les véhicules. Comment produire un hydrogène vertueux dit hydrogène blanc ?

« La France peut devenir un des pays pionniers dans la production de cette énergie du futur, la France est un des pays qui a la plus d’hydrogène naturel, il faut innover dans les façons de l’exploiter, ce qui est possible grâce à la modernisation du code minier » a déclaré à Toulouse hier le président français. « Nous allons mettre des financements massifs pour explorer l’hydrogène blanc » a-t-il précisé.

Jusqu’à 8 permis d’exploration devraient être délivrés prochainement dans plusieurs régions de France, après un premier dans les Pyrénées-Atlantiques, publié au Journal officiel dimanche dernier. les gisements les plus prometteurs se trouvent pour l’instant dans les Pyrénées-Atlantiques, ainsi qu’en Moselle et en Meurthe-et-Moselle. L’hydrogène blanc, totalement décarboné, est moins coûteux : une extraction à 1 euro du kilo, contre 2 à 5 pour la fabrication d’hydrogène à partir d’eau ou d’hydrocarbures.

Camion : l’hydrogène arrive via le rétrofit

Les premiers camions hydrogène ne sont pour l’instant qu’à l’état de prototypes même si le coréen Hyundai fait rouler quelques véhicules lourds (Xcient Fuel Cell) en Suisse et en Allemagne, et bientôt aux Etats-Unis. Nous devrions voir les premiers poids lourds hydrogène en France via le rétrofit qui permet une transformation du véhicule.

Que trouve-t-on sur le marché ? Hyundai XCient, principalement “commercialisé” par voie de location kilométrique (cg Hylane). C’est un camion à pile à combustible. Daimler a annoncé un eActros Fuel Cell pour une présentation en 2025. Un modèle qui devrait hériter de la pile Cellcentric, la co-entreprise Daimler/Volvo dont les premiers prototypes ont été révélés en 2022 à l’IAA.Volvo ne communique pas trop sur les hydrogènes. Traton y travaille mais n’a pas révélé de calendrier de commercialisation. Iveco a des développements avancés, et un véhicule pile à combustible devrait être mis à la route ces jours prochains sur Fos-sur-Mer. Objectif commercial : 2025. DAF Trucks travaille sur le moteur à combustion hydrogène tandis que sa maison-mère Paccar aux USA est en train de finaliser des véhicules à piles à combustible Toyota pour 2024 sous les marques Kenworth et Peterbilt.

Pour ce qui roule, à ce jour pas grand-chose. Hormis le fameux Hyundai XCient. Mais ça se bouscule pour le futur proche, avec Hyliko qui devrait immatriculer ses premiers véhicules en rétrofit cette année 2024. Autre “rétrofitteur” annoncé : GCK également sur des bases Renault Trucks. Quantron développe activement un camion pile à combustible avec une pile Ballard sur châssis et cabine MAN TGX.

Ce qui nous amène aux fournisseurs de piles à combustible : Toyota et Hyundai semblent avoir une belle longueur d’avance en terme de mise sur le marché. Ballard, le pionnier Canadien, semble s’être davantage concentré sur les autocars et autobus dans un premier temps. On attend les piles de EKPO, Symbio, Cellcentric présentées ou annoncées mais toujours pas montées dans un véhicule roulant.

L’hydrogène attise les convoitises comme carburant : la liste est longue ici avec DAF Trucks, Ford Trucks, Iveco (avec FPT Industrial et le Cursos XC13), MAN a des engins en test sur banc moteur tout comme Renault Trucks (avec l’IFP Energies Nouvelles) le motoriste Cummins, CMB Tech. Les équipementiers comme BorgWarner, Plastic Omnium sont sur les rangs et développement ou commercialisent déjà les composants clef (injecteurs, réservoirs).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *