Actu

Maersk acquiert la division logistique du chinois Li&Fung

Maersk

L’armateur n°1 mondial, Maersk, renforce sa place en Asie avec l’acquisition de la branche logistique du chinois Li&Fung pour la coquette somme de 3,6 milliards de dollars (3,18M€). La transaction devrait être finalisée en 2022, selon le groupe danois. LF Logistics emploie 10.000 personnes et possède 223 entrepôts dans 14 pays de la région Asie-Pacifique.

LF Logistics sous-traite la logistique d’importantes sociétés asiatiques dans différents secteurs comme la mode, la vente au détail et les biens de consommation.

L’acquisition s’inscrit dans la stratégie du groupe de compléter ses actifs de transport et de logistique à terre ou dans les airs, au-delà de son coeur de métier maritime. En novembre, le groupe danois avait déjà acquis une entreprise allemande de fret aérien Senator International pour ajouter encore plus de flexibilité aux chaînes d’approvisionnement, sur fond de saturation du trafic marin.

Maersk s’est recentré ainsi ces dernières années sur le transport et la logistique. Il a vendu sa division pétrolière à TotalEnergies en 2017 et sa filiale de forage, cotée à la Bourse de Copenhague depuis avril 2019, a fusionné en novembre avec l’américain Noble.

Maersk et ses concurrents MSC ou CMA CGM profitent actuellement à plein de la saturation du trafic maritime mondial. La demande de transport maritime, qui avait fléchi au début de la crise du coronavirus, s’est traduite par un très fort rebond depuis, étoffant les finances du fleuron de l’économie danoise.

Après un bond exceptionnel au premier semestre, la hausse de la demande s’est quelque peu tassée au troisième trimestre (+2,5%) par rapport aux six premiers mois de l’année. Le transport de marchandises, et en particulier le fret maritime, peine à répondre aux besoins, entraînant une pénurie de conteneurs et une flambée des coûts de transport.

(avec communiqué Maersk et agences)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.