TRM24 Le Mag

Maman, les ptit’s bateaux ont-ils des roues ?

Les plateformes automotrices Scheuerle viennent de réaliser un record : le transport d’un colis de 23 000 tonnes ! Le navire dédié à la pose d’éoliennes en haute mer a été déplacé par Fagioli Inc. Pour la répartition de cette charge, il a fallu pas moins de 880 lignes d’essieux !

C’est un record qui mériterait de figurer au Guiness Book : le transport sur terre d’un navire de 23 000 tonnes par des engins automoteurs, en l’espèce des plateformes SPMT Shceuerle. Pour réaliser cette performance, il a fallu pas moins de 880 lignes d’essieux. Le colis, a été transporté du chantier naval AmFELS Shipyard sis au Texas vers 3 barges qui ont ensuite assuré la mise à l’eau de l’embarcation dédiée à la pose d’éoliennes en haute mer.

Fagioli Inc, société basée à Manvel (Texas, USA) a dû mobiliser 880 lignes d’essieux sous la charge pour en assurer le portage et la translation. Pour la motorisation, ce sont 28 PowerPacks Scheuele qui ont été utilisés. En terme de colis unitaire, ce serait, selon le communiqué de TII Scheuerle, le record absolu.

Filippo Baldassari, directeur de TII Group, se déclare lui-même impressionné par l’imagination et les capacités techniques de ses clients. Le navire Charybdis répond aux dernières mesures protectionnistes américaines (Jones Act requirements) : tout transport entre des ports des USA ne peut être exercé que par des navires construits ou enregistrés aux USA et exploités par des ressortissants américains disposant des licences de transport approrpiées. Cela s’applique aussi… aux plateformes de montage d’éoliennes en haute mer ! Celle-ci assure à la fois le transport des éléments, leur montage (accouplement des turbines avec les pales de rotors) puis l’assemblage en mer. Fagioli Inc. (filiale américaine de la société de logistique lourde Fagioli basée en Italie) travaille ici pour Dominion Energy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *