Actu

Mercedes premier constructeur à référencer l’unité de puissance électrique ZF eWorX

Avec un véhicule électrique à batteries, la prise de force traditionnelle n’existe plus. Il faut prendre l’énergie de bord et y greffer un entraînement mécanique ou hydraulique. ZF a conçu une prise de force électrique dont les premières applications se feront en étroite collaboration avec Mercedes-Benz sur les châssis de eActros et les carrossiers Meiller et Palfinger. Cette première a fait l’objet d’une présentation au salon IFAT de Munich.

Le boîtier ZF eWorX comprend en mode tout-en-un à la fois le convertisseur de courant (passant du courant continu haute tension de bord vers le courant alternatif basse tension pour les fonctionnalités), l’électronique de contrôle-commande, le moteur d’entraînement pour l’entraînement de la pompe hydraulique et l’éventuel système de refroidissement.

L’unité a également un circuit basse tension 24V entre le châssis et l’équipement du carrossier. La ZF eWorX communique avec le réseau CAN du châssis, et éventuellement, celui de l’équipement (qui peut aussi avoir un circuit dédié).

Sur les Mercedes-Benz eActros carrossés par Meiller et Palfinger, le boîtier prélève 50kW puisqu’il s’agit d’une application stationnaire. S’agissant d’une « simple » alimentation électrique, cette prise de force électrique est indifférente à l’architecture du véhicule (moteur central, dans les moyeux ou en nez de pont -comme ici sur l’eActros-).

Ce dispositif fait partie du portefeuille produit de la nouvelle entité ZF Commercial Véhicules Solutions créée en janvier 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.