Économie

Michelin annonce des pneus 100% écolos d’ici 30 ans

A l’occasion de Movin’On, le sommet mondial de la mobilité, organisé durant 3 jours à Montréal (Canada), Michelin vient de présenter un plan très ambitieux qui vise à garantir d’ici 2048 des pneus produits avec 80% de matériaux durables et 100% recyclabes.

Actuellement, Michelin fabrique des pneus à 28% de matériaux durables dont un quart de matériaux bio (caoutchouc naturel, huile de tournesol) et seulement 2% recyclés (acier, poudre de pneus recyclés). Le taux de récupération est de 70% (contre 50% sur le plan mondial).

Pour arriver à réaliser ce véritable défi technologique, Michelin projette de mettre en place des programmes de recherches sur des matériaux bio et sourcés en s’appuyant sur des partenariats. L’idée est de prolonger le programme Biobutterfly lancé en 2012 en partenariat avec Axens et IFP Energies Nouvelles. Il vise à créer des élastomères de synthèse à partir de biomasse comme le bois, la paille ou la betterave.

La concrétisation de cette ambition passe aussi par des rapprochements comme la récente acquisition de Lehigh, spécialiste des micro-poudrettes de haute technologie dérivées de pneumatiques recyclés. Lehigh Technologies est une société de chimie spécialisée, intégrée chez Michelin à la Ligne Business Matériaux de Haute Technologie. Le but est de remplacer les charges d’alimentation à base de pétrole et de caoutchouc dans une large gamme d’applications industrielles et grand public, notamment les pneus haute performance, les plastiques, les biens de consommation, les revêtements, les matériaux d’étanchéité et les matériaux bitumineux.

En 2018, selon le World Business Council for Sustainable Development, on estime à 1 milliard le nombre de pneumatiques en fin de vie dans le monde, soit environ 25 millions de tonnes. Parmi eux, 70% des pneus sont récupérés dont 50% sont recyclés sous différentes formes comme l’asphalte, chaque année en moyenne. Les 20% restant sont valorisés en énergie.

Michelin investit dans le recyclage de haute technologie pour que, d’ici 2048, les pneus soient recyclés à 100% pour les véhicules du futur.

Daniel Lacroix (de Montréal)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.