Actu

Transport migrants : un routier espagnol relaxé

Le tribunal correctionnel de Caen a relaxé vendredi dernier pour des vices de procédure un artisan routier espagnol qui avait convoyé́ des migrants jusqu’en Angleterre. La justice lui reprochait d’avoir sciemment transporté ces hommes à bord de son véhicule. Le conducteur aurait ainsi effectué 10 traversées jusqu’à Londres sans que l’on sache réellement s’il avait déjà débuté ses « affaires ».

Le routier originaire de Murcie aurait fait monter trois migrants albanais dans sa remorque réfrigérée à 8° à Poitiers. Avertis, les gendarmes l’avaient interpellé dans la région de Caen retrouvant les migrants.

Lors de son procès, le routier espagnol a reconnu les faits. Le procureur estimé que le prévenu s’est laissé tenter pour des raisons strictement financières. Il avait requis 18 mois de prison dont neuf fermes et l’interdiction du territoire français.

Lors de l’audience, un avocat du barreau de Paris a réclamé la nullité de la procédure au motif que la fouille du camion aurait dû être faite par un officier de police judiciaire ou assistée par un agent de police judiciaire.

Les juges ont reconnu la nullité de la procédure et le conducteur est sorti libre du tribunal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.