SOLUTRANS 2021

« Nous nous attendons à la plus belle édition », Patrick Cholton, président de SOLUTRANS

A quelques semaines de l’édition 2021, SOLUTRANS s’annonce sous les meilleurs auspices. 95% de la surface du salon ont déjà été commercialisés. Tous les constructeurs poids lourds seront présents. Patrick Cholton, président de la FFC et de SOLUTRANS, a accordé une interview à TRM24. Dans un contexte sanitaire, il confirme l’engouement de la filière et revient aussi sur les principales nouveautés dont un nouveau hall dédié aux nouvelles énergies.

TRM24 : A quelques semaines du salon SOLUTRANS 2021 et dans le contexte sanitaire actuel, dans quel état d’esprit est la filière du véhicule industriel ?

Patrick Cholton :

« Nous ressentons une très forte motivation de la filière en cette rentrée, que ce soient les transporteurs, les carrossiers constructeurs VI et VUL. Les exposants ont répondu nombreux à l’appel. Aujourd’hui, nous sommes à 95% de taux de remplissage avec un hall en plus, ce qui est exceptionnel. Tous les constructeurs seront présents. Et Nous nous attendons à avoir de belle surprise dans les prochaines semaines. Nous savons aussi que le visitorat sera là. Je ne peux pas dire que la COVID est derrière nous mais le gouvernement permet avec le passe sanitaire de pouvoir accueillir dans les meilleures conditions exposants et visiteurs. Nous nous attendons même à la plus belle édition de SOLUTRANS. Donc, tout se présente très bien. »

TRM24 : SOLUTRANS 2021 sera riche en contenu et en rendez-vous. L’une des principales nouveautés du salon est le hall 1 ?

Patrick Cholton :

« Le hall 1 va présenter toutes les nouvelles énergies et infrastructures qui existent sur le marché. La connectivité sera aussi largement présente dans cet espace qui va permettre à l’ensemble de la filière d’écouter et de voir ce qui va se faire dans les mois et les années à venir. Ce n’est pas de la prospective à 5 ou 10 ans, cela ne sert à rien aujourd’hui. Il y a beaucoup de propriétaires d’utilitaires et de poids lourds qui souhaitent renouveler leur flotte et savoir quelle énergie choisir. Bien évidemment, ce n’est pas nous en tant qu’organisateur de salon de dire : prenez telle ou telle énergie mais c’est de proposer l’ensemble des solutions. Nous avons demandé à chacun des exposants de jouer en quelque sorte les professeurs en présentant leurs offres. C’est bien de leur dire : attention si vous prenez électrique ce sera pour l’urbain, si vous prenez le gaz ça peut être pour l’urbain et la moyenne distance ou encore continuer avec l’euro 6 pour les longues distances. Total Energie devient notre principal sponsor cette année. Ceci démontre l’intérêt que portent aussi les énergéticiens pour le salon et donc pour la filière. »

TRM24 : quelles sont les autres nouveautés de cette édition 2021 ?

Patrick Cholton :

« Les autres principales nouveautés de cette édition sont multiples et passent de plus en plus par des partenariats. C’est le cas avec le Syndicat des professionnels du pneumatique (SPP). Aucun salon jusqu’à présent n’avait mis en avant autant le pneumatique. Or, il est révolutionnaire aujourd’hui. Il permet justement de faire des économies d’énergie et de participer aux objectifs de la commission fixée par la Commission européenne. Il y aura un certain nombre de conférences sur le pneumatique. Bien entendu, il y aura les conférences plus globalement sur des thèmes d’actualités de la filière avec la participation d’experts et des principaux acteurs de l’industrie du véhicule industriel et urbain. La transition énergétique, économie circulaire, digitalisation et connectivité (Intelligence artificielle, sécurisation), nouvelles réglementations, emploi et formation, les sujets ne manquent pas. »

TRM24 : SOLUTRANS 2021 propose une version digitale principalement destinée aux exposants ?

Patrick Cholton :

« Les exposants ont une grande opportunité en plus de l’édition physique avec SOLUTRANS DIGITAL SHOW. Une manière pour eux de toucher leurs prospects et leurs clients dans le monde entier. Notre travail dans les deux mois à venir va être justement d’aller au-devant des exposants qui n’ont pas encore adhéré au SDS et de leur expliquer qu’ils peuvent améliorer gratuitement leur ROI. Il ne faut pas oublier que la crise n’a fait qu’accélérer cette transformation qui souligne aujourd’hui l’importance des outils digitaux. En fonction des besoins, des envies ou des messages à faire passer, les exposants peuvent accroître leur visibilité en augmentant la taille de leur stand, en ajoutant des séances de live chat avec leurs équipes, des vidéos additionnelles. Les exposants de SOLUTRANS peuvent ainsi concevoir leur stand digital en même temps que leur espace physique dans les halls d’EUREXPO. »

TRM24 : SOLUTRANS continue à récompenser les acteurs de la filière, plusieurs prix seront remis en novembre ?

Patrick Cholton :

« Nous commencerons le mardi soir par les I-nnovation Awards. Les deux nouveautés cette année sont un prix Digital et un nouveau lieu pour la cérémonie. Elle aura lieu au Groupama Stadium dans un univers très dynamique. L’ensemble des participants va être surpris je pense. Le dîner de gala accueillera le mercredi la remise des prix de l’Homme de la Filière et ceux du Truck of the year, le Van of the year et le Pick-up Award. Concernant l’Homme de la Filière, exceptionnellement cette année, nous n’attribuerons pas un prix. Nous remettrons les prix de l’édition 2020 que nous avions décerné aux 3 fédérations de transport. Je souhaite que 2020-2021 soit réservé pour l’Homme de la Filière aux transporteurs. Ce sont ces deux années-là qui ont marqué les esprits. Je veux vraiment les mettre en avant durant ce dîner de gala. »

TRM24 : Comment se porte la filière actuellement ?

Patrick Cholton :

« L’activité est très bonne aujourd’hui. Nous sommes revenus à des niveaux de 2019 voire mieux. Les délais de livraisons restent longs avec des échéances à février ou mars 2022 avec des ruptures de stock parfois importants dans l’électronique, l’acier dont les prix ont explosé. Parallèlement, il y a une forte demande de renouvellement des flottes de transporteurs. Les réglementations françaises et européennes l’imposent. Et les entreprises de transport ne se sont pas endettées. La plupart n’ont pas pris de PGE (Prêt garanti par l’Etat) et le poste carburant leur a coûté moins cher puisque le prix du gasoil a nettement baissé ces derniers mois. Ils ont donc pu se refaire une trésorerie. Et là, à SOLUTRANS, avec les nouvelles gammes des constructeurs, ils n’auront que l’embarras du choix pour renouveler leur parc véhicules. Cette édition est une aubaine pour la filière. »

Solutrans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.