Actu

« Nous sommes fournisseur de services et de solutions » Rob Fowler, pdg Volta Trucks

A la tête de Volta Trucks, Rob Fowler, actuel PDG, a travaillé plus de dix ans dans la logistique urbaine en Grande-Bretagne. Nommé en février dernier, il s’est occupé ces cinq dernières années du développement du véhicule électrique au sein de DPDgroup spécialisée dans la livraison de colis. Il a expliqué à l’E MAG TRANSPORT #4 comment a été conçu le Volta Zero et quelle est la stratégie pour ce véhicule électrique.

E MAG TRANSPORT : comment est né Volta Trucks, d’une initiative personnelle ?

Rob Fowler :

Oui, Volta Trucks a été conçu par nos co-fondateurs, Carl-Magnus Norden et Kjell Waloen. Ils ont réalisé qu’avec un groupe motopropulseur électrique, la conception d’un véhicule utilitaire qui est la même depuis des décennies pourrait être fondamentalement modifiée pour rendre le véhicule beaucoup plus sûr à utiliser et beaucoup plus durable pour l’environnement. Le Volta Zero est le fruit de ces réflexions, et vous pouvez rapidement voir que commencer la conception avec une feuille de papier vierge offre un design radicalement différent, le conducteur ayant une bien meilleure visibilité des usagers de la route vulnérables comme les piétons et les cyclistes autour du véhicule.

E MAG TRANSPORT : vous considérez-vous comme un constructeur de véhicule industriel ?

Rob Fowler :

Au départ, Volta Trucks est le concepteur du Volta Zero, notre premier véhicule. Donc, dans ce sens, nous sommes un fabricant d’équipement d’origine (OEM). Cependant, il est également clair que beaucoup de nos clients auront besoin d’aide et de soutien pour gérer la transition vers l’électrification. C’est là que nous considérons que notre offre « Truck as a Service » joue un rôle essentiel. Nous ne voulons pas simplement offrir à nos clients un camion et s’en aller. « Truck as a Service » fournira un guichet unique pour les gestionnaires de flotte, leur fournissant tout ce dont ils ont besoin pour gérer la transition, de l’infrastructure de charge à l’assurance, à la formation, au service et à la maintenance jusqu’à un véhicule de remplacement si nécessaire. En fin de compte, nous voulons que l’exploitant de la flotte se concentre sur ses opérations, laissant Volta Trucks s’occuper de tout le reste. Donc, à cet égard, nous serons également un fournisseur de services et de solutions.

E MAG TRANSPORT : le Volta Zero destiné aux centres urbains sera un produit pour quel type de transporteur ?

Rob Fowler :

Le Volta Zero conviendra à un certain nombre d’opérations différentes, et cela se reflète dans les types d’entreprises avec lesquelles nous discutons actuellement pour les essais ou de l’achat du véhicule. De la nourriture aux surgelés en passant par les meubles, les carburants, les colis, la poste et le fret. En fin de compte, tout ce que nous achetons, mangeons ou collectons dans les centres-villes a été livré par camion et le Volta Zero sera donc bien adapté au transport de toutes les marchandises qui doivent être déplacées dans ou autour des environnements urbains.

E MAG TRANSPORT : le véhicule sera commercialisé en France et en Grande-Bretagne à partir de quelle date ?

Rob Fowler :

Le Royaume-Uni et la France sont nos premiers marchés ciblés, et c’est parce que la capitale de chacun de ces pays se concentre sur l’amélioration de la qualité de l’air et de la congestion, que le Volta Zero constitue une excellente solution. Le marketing dans ces pays a déjà commencé et nous avons déjà un certain nombre de clients qui vont tester le véhicule. Nous prévoyons que ces essais débuteront au premier semestre 2021 avant le démarrage de la production du véhicule selon les spécifications du client en 2022. Après la France et le Royaume-Uni, nous nous déploierons dans le reste de l’Europe, puis nous évaluerons la situation sur d’autres marchés et nous verrons comment le Volta Zero pourrait soutenir leurs ambitions de décarbonisation.

E MAG TRANSPORT : sur quel réseau commercial allez-vous vous reposer pour vendre le Volta Zero ?

Rob Fowler :

Nous créerons notre propre réseau de vente et nous souhaitons nous assurer qu’en tant qu’entreprise, nous sommes toujours aussi proches que possible des besoins et des exigences du client.

E MAG TRANSPORT : le VOLTA ZERO sera entièrement électrique, pensez-vous passer à l’étape hydrogène ensuite ?

Rob Fowler :

Nous nous concentrons à 100% sur l’électrique. Volta Zero est un véhicule de distribution en centre-ville et nous pensons que l’électrique constitue la meilleure solution pour ces trajets plus courts afin de réduire les problèmes de qualité de l’air dans nos centres-villes. L’hydrogène aura certainement un rôle à jouer sur la solution logistique globale, mais il est mieux adapté aux véhicules longue distance où l’électrique fonctionne moins bien.

E MAG TRANSPORT : avez-vous eu recours à un constructeur comme l’a fait NIKOLA avec Iveco pour la conception industrielle ou est-ce une réalisation totalement indépendante ?

Rob Fowler :

Pour le développement du Volta Zero, nous avons travaillé avec Astheimer qui a conçu le design et Prodrive qui a conçu et construit le véhicule de démonstration. Nous annoncerons en temps voulu l’ingénierie des véhicules de production.

E MAG TRANSPORT : envisagez-vous d’éventuels partenariats à l’avenir ?

Rob Fowler :

Nous sommes toujours ouverts aux partenariats dont le résultat est l’accélération de l’adoption du véhicule électrique, et la décarbonation des flottes qui a pour effet d’améliorer la qualité de l’air du centre-ville au bénéfice de tous les habitants.

 

Lire l’intégralité de l’interview dans l’E MAG TRANSPORT #4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.