Actu

« Nous sommes toujours une industrie de transition » CEO Mack Trucks

Jonathan Randall, président de Mack Trucks, s’est exprimé lors de la traditionnelle Heavy-Duty Aftermarket Week qui marque le début de l’année pour l’industrie du poids lourd aux Etats-Unis. Le dirigeant parle d’industrie encore de transition et estime que « 2024 sera une année robuste ». Il affirme par ailleurs que l’eMobilité arrive doucement mais sûrement.

« On peut affirmer sans se tromper que, même s’il y a eu de nombreux changements au fil des ans, y compris un changement mondial comme la pandémie que nous avons dû traverser, je dirais quand même que nous sommes définitivement toujours une industrie en transition », a déclaré Jonathan Randall, évoquant l’électrification, l’automatisation et la connectivité des poids lourds.

« Nous avons commencé à accélérer le rythme de la technologie », a-t-il poursuivi. « Les investissements augmentent et l’expertise est dispersée plutôt que regroupée dans un seul domaine. L’importance de nos relations avec nos fournisseurs continuera de croître en termes de transparence, de collaboration et d’inclusion dans la performance à l’avenir. »

Jonathan Randall, président de Mack Trucks

Les clients maintiennent un cycle de 3 ans

« Le marché restera incroyablement robuste pour 2024 ; nous considérons les années 2024, 2025 et 2026 comme des marchés solides dans les segments commerciaux des classes 8 et 7 », a déclaré le patron de Mack, avant d’ajouter : « Nous verrons ce qu’il se passera une fois que nous aurons atteint la réglementation sur les émissions en 2027, mais pour l’instant, lorsque les clients achètent et planifient, ils ont un plan pour leur cycle de camions de trois ans.”

La mobilité électrique arrive doucement mais sûrement

Le patron de Mack a rappelé l’engagement de son groupe dans l’électrique. Mack a lancé un camion bennes LR Electric de classe 8 de Mack et un MD Electric, un modèle de classe 6. « L’eMobilité arrive et nous nous faisons les investissements pour y arriver. Nous sommes loin d’un remplacement un électrique pour un diesel, en particulier pour les camions porteurs et les déchets. C’est le Saint Graal : ce remplacement un pour un. Nous n’en sommes pas encore là, mais à mesure que la technologie s’améliore, la densité des batteries s’améliore et nous devrions y arriver. »

« Vous nous voyez développer des solutions pour améliorer les performances avec nos partenaires – qu’il s’agisse de connectivité, de contrats d’abonnement, d’alimentation à l’heure où nous facturons aux clients des heures d’utilisation ou des miles, des choses du genre pour aider l’adoption et l’achat d’un camion mais aussi l’achat d’une solution de transport. Afin d’arriver là où nous devons arriver, nous devrons nous associer à des fournisseurs qui peuvent nous aider à atteindre ces objectifs à terme » a conclu Jonathan Randall.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *