Actu

Nouveau revers pour Nikola

Rien ne va plus pour Nikola qui vient de se voir annuler une commande de 2 500 futurs Tre, son camion électrique. Il s’agissait d’un projet de production spécifique puisqu’avec Republic Services, Nikola devait concevoir un camion benne à ordures. Depuis les soucis judiciaires de Nikola, le manque de confiance de ses partenaires commence à se faire sentir avec des annulations de commandes.

Le nouveau véhicule benne à ordures devait être basé sur une plate-forme du Nikola Tre. Le projet était de développer un véhicule pouvant parcourir jusqu’à 240 km et 1 200 collectes sur une seule charge électrique.

Les deux sociétés ont annoncé en commun que « les nouvelles technologies et concepts prendraient plus de temps à se développer que prévu et entraîneraient des coûts inattendus. » 2 500 camions étaient commandés avec une option de 5 000 autres véhicules.

Mais Nikola confirme maintenir ses autres projets principaux : « c’est la bonne décision pour les deux sociétés compte tenu des ressources et des investissements nécessaires», a déclaré le PDG de Nikola, Mark Russell. « Nous soutenons et respectons l’engagement de Republic Services à proposer des solutions respectueuses de l’environnement et durables pour ses clients. Nikola reste concentré sur la réalisation de nos programmes de camions électriques à batterie et à pile à combustible, ainsi que l’infrastructure énergétique pour les soutenir. »

Depuis ses déboires judiciaires, Nikola perd la confiance de certains partenaires comme General Motors qui a abandonné son intention de prendre une participation de 11% dans Nikola. Les deux groupes ont cependant signé un protocole d’accord non contraignant pour intégrer les systèmes de piles à combustible GM Hydrotec dans les véhicules Nikola Class 7 et 8. Les premiers prototypes sont prévus pour l’année prochaine, les premières productions au premier semestre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *