Actu

OPTL : la branche transport a créé près de 30 000 emplois en 2021

L’Observatoire Prospectif des métiers et des qualifications dans les Transports et la Logistique (OPTL) publie son rapport annuel sur la situation de l’emploi et formation dans le secteur du transport routier. Même si la pénurie de main d’œuvre perdure, le secteur continue toutefois d’embaucher : 28 000 emplois en 2021.

La branche concentre 60 % des conducteurs routiers et grands routiers et 32 % des conducteurs livreurs, tandis que d’autres conventions collectives s’appliquent aux conducteurs de véhicules de ramassage des ordures ménagères. La branche des transports routiers et activités auxiliaires du transport a créé près de 28 000 emplois salariés en 2021, cela représente plus de 4 % de l’ensemble des créations d’emplois du secteur privé en France, ce qui porte le nombre de salariés à environ 777 718 salariés (dont 527 300 conducteurs de poids lourds, de car, …).

En 2021, le secteur du transport routier de marchandises crée plus de 17 800 emplois salariés, ce qui représente plus de 63 % des créations d’emplois salariés de la branche. Mais ce n’est pas suffisant pour baisser la pénurie de conducteurs.

La comparaison à dix ans d’intervalle des pyramides des âges des salariés de la branche met en évidence un glissement des effectifs vers les tranches d’âges supérieures. Les moins de 45 ans représentaient en 2011 55% des effectifs, aujourd’hui 47%. De même que les plus de 50 ans représentent 39% des effectifs aujourd’hui contre 28% il y a 10 ans. Seulement 4 % des effectifs de la famille professionnelle conduite ont moins de 25 ans et 11 % moins de 30 ans.

Bond des sociétés de livraisons

En 2020, le nombre d’entreprises sans salarié de la branche des transports routiers et activités auxiliaires du transport a drastiquement augmenté. En effet, on note une hausse de 37 % du nombre d’entreprises et jusqu’à +41% dans le secteur du transport routier de marchandises. Ce secteur d’activité représente plus de 90 % du nombre d’entreprises de la Branche. « Cette augmentation s’explique par l’essor des sociétés de livraison à domicile de l’activité 5320Z « Autres activités de postes et de courrier » (+54 % en un an) » précise le rapport indiquant que « sans cette activité, la hausse du nombre d’entreprise au niveau de la Branche entière n’est plus que de +10,5 %, et de +12 % pour le transport routier de marchandises. » Le secteur compte ainsi 44 669 entreprises de transport en France (sans les sociétés de livraisons).

Les établissements employant moins de 10 salariés représentent 57% des établissements de la Branche, une proportion stable par rapport à l’année dernière, mais en baisse de 3 points sur 4 ans.

Le manque d’attractivité

Le rapport de l’OPTL s’est intéressé à la pénurie de main d’œuvre dans la branche. 35% des entreprises interrogées expliquent leurs difficultés à recruter par un manque d’attractivité. Dans le transport de voyageurs et sanitaires, les horaires décalés et les temps de travail sont remis en cause devant les salaires.

En 2021, plus de 34 300 nouveaux conducteurs (+16%) ont été formés à la conduite de véhicules lourds de transport routier de marchandises bien que le nombre d’effectifs formés dans ce secteur n’ait pas retrouvé son niveau d’effectifs formés d’avant la pandémie de Covid-19.

Plus de 38 300 titres professionnels ont été délivrés en 2021, soit 3 000 de plus qu’en 2020 (+9 %). Les titres professionnels préparant aux métiers de la « Conduite » représentent 59 % des titres délivrés en transport-logistique. Le nombre de titres professionnels délivrés en « Conducteur du transport routier de marchandises sur porteur » est en légère baisse (-1 %) passant de 12 377 titres délivrés en 2020 à 12 203 titres délivrés en 2021. Ils représentent toutefois près d’un tiers des titres professionnels délivrés en transport-logistique. A contrario, le nombre de titres professionnels délivrés en « Conducteur(trice) du transport routier de marchandises sur tous véhicules» est en progression (+12%). Avec 3 306 titres délivrés en 2021, ce titre représente près de 9% des titres professionnels délivrés en transport et logistique.

« Les Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) sont une opportunité de faire rayonner les secteurs de la Branche, notamment le transport de personnes et la logistique » précise le rapport. « Au total près de 600 recrutements spécifiques aux JOP sont prévus dans la branche : plus de 50 % pour des conducteurs d’autocars, 29 % pour des mécaniciens et 9 % pour des conducteurs de véhicules articulés. 60 % des embauches sont prévues en Île-de-France » note le rapport.

Pour Bruno LEFEBVRE, président de l’OPTL : « l’année 2021 a été rythmée par une reprise de l’activité post-Covid-19 dans tous les secteurs. Cette reprise d’activité a accentué les tensions sur le recrutement car, bien qu’identifié comme un secteur indispensable pendant la période de la crise sanitaire, le secteur du transport et de la logistique peine à recruter en nombre suffisant. Pour autant, ce dernier devra être au rendez-vous des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 qui, au-delà de donner à la France une visibilité mondiale, généreront l’accueil de 10 millions de visiteurs rien qu’à Paris. L’activité du transport touristique sera alors placée au premier plan pour faciliter la mobilité des touristes et délégations sur les sites. »

Source : OPTL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.