Actu

Pénurie de carburant : la possibilité de ruptures sur les produits alimentaires

Les professionnels du transport frigorifique tapent du poing sur la table et n’hésitent pas à évoquer la crainte de « ruptures sur les produits alimentaires ». Réunis au sein de La chaîne logistique du froid, ils alertent les pouvoirs publics sur une détérioration de la situation si les pénuries de carburant dues aux grèves perduraient.

« Les blocages des raffineries de pétrole en cours sur le territoire national confrontent les entreprises qui transportent des denrées périssables (matières premières agricoles, viandes, produits de la pêche, fruits & légumes – produits finis ou semi-finis – plats cuisinés, produits traiteurs, frais ou surgelés) à des difficultés grandissantes pour s’approvisionner en carburants » indique l’association.

« Chez les transporteurs qui disposent de cuves, les réserves disponibles sont dans certains cas inférieures à une semaine » insiste La chaîne logistique du froid qui ajoute : « nos transporteurs frigorifiques pourraient se trouver en panne sèche à très courte échéance e donc dans l’incapacité de travailler. »

« Nous demandons que la production des carburants soit maintenue et accessible aux transporteurs frigorifiques sous peine de mettre en péril l’approvisionnement des populations en produits alimentaires » alerte Valérie Lasserre, déléguée générale de l’association.

Tension sur trois produits

Selon elle, trois produits sont concernés, et la chaîne du froid est particulièrement impactée. Les camions frigorifiques nécessitent en effet deux carburants : le gazole pour alimenter les moteurs de traction et le gazole non routier pour alimenter les dispositifs thermiques de production de froid (groupes frigorifiques) indispensables pour le maintien en température des denrées alimentaires. A ces deux carburants, s’ajoute l’additif communément appelé AdBlue qui permet de réduire significativement les émissions polluantes des gaz d’échappement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.