Camion autonome Camions Monde

Le Canada se dit ne pas être prêt pour le camion autonome

Selon un rapport du sénat, le Canada serait « mal préparé » à l’arrivée des camions sans conducteur. Au moins c’est clair. Le même rapport préconise 16 recommandations pour être prêt à accueillir cette technologie. Y figure la mise en place d’une politique qui encouragera le développement responsable du système.

Le comité sénatorial des transports et des communications a fourni un travail important avant de remettre son rapport. Il a étudié notamment de nombreuses technologies de véhicules sans conducteur ainsi que leurs risques et avantages.

Nous sommes à l’aube d’une révolution dans les transports et le Canada doit être prêt. Les villes étaient mal préparées lorsque le covoiturage est arrivé au Canada, nous ne pouvons pas nous permettre de répéter cette erreur », a ajouté le sénateur Dennis Dawson, vice-président du comité.

Le rapport pointe du doigt la cybersécurité, « une menace pour le pays » qui demande une stratégie nationale pour parer toute attaque en cas d’utilisation de camions sans conducteur.

Le comité sénatorial ne remet pas en cause la technologie même, estimant que les véhicules automatisés pourraient débarquer d’ici 10 à 15 ans. « Cette étude devrait servir de feuille de route pour le gouvernement. Il est essentiel que le Canada soit bien préparé pour l’avenir du transport qui approche à grands pas », a déclaré le sénateur David Tkachuk, président du comité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.