Actu

Pourquoi AltéAd, le transporteur XXL, est en redressement judiciaire

Le groupe nantais AltéAd, spécialiste du transport exceptionnel, du levage et de la manutention, est en sursis. Ses 25 filiales sont désormais placées en redressement judiciaire. C’est ce qu’a décidé le tribunal de commerce de Paris le 27 mai dernier.

La situation s’est, semble-t-il détériorée en 2016 depuis la prise de pouvoir du fonds d’investissement L-GAM, établi en partenariat avec la famille princière du Liechtenstein. Jusqu’à cette date, le groupe dont le chiffre d’affaires a atteint les 236 millions d’euros l’an passé était détenu par ses fondateurs. Les choses se sont corsées lorsque Jean-François Torres, le fondateur, a remis sa démission. Depuis, des irrégularités ont été constatées par les actionnaires.

AltéAd, à qui on doit de nombreux transports exceptionnels comme celui de pièces géantes de l’A380, ne peut compter que sur un futur repreneur solide. Le tribunal a fixé au 21 juin la date limite de dépôt des offres. Selon le Figaro, « des entreprises de levage comme Foselev, Mediaco, le groupe Dufour, seraient déjà sur les rangs. » Verdict dans moins d’un mois.

One Response

  1. Je pense que vous diffusez une erreur…Le 380 est transporté par le groupe Capelle. Plus pour très longtemp c est vrai !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.