A (RE)VOIR Actu

Pourquoi ce robot de conduite ne doit pas nous faire peur

A première vue, ce prototype de robot de conduite « humaine » pourrait faire peur. Certains pourraient craindre qu’il ne remplace un jour un conducteur de camion par exemple. Or, le robot est bien destiné à n’être utilisé que pour la réalisation d’essais sur véhicules, afin d’aider au développement des systèmes innovants d’assistance à la conduite.

Le Laboratoire d’Automatique, Mécanique, Informatique, Industrielles et Humaines de l’Université Polytechnique Hauts-de-France (UPHF) vient d’acquérir ce robot de conduite G-ROBOT de la société GREENMOT. L’équipement a été co-financé par l’Union Européenne avec le Fonds européen de développement régional, par l’Etat, la Région Hauts-de-France et l’UPHF dans le cadre du projet ELSAT2020 de la Fédération de Recherche Transports Terrestres et Mobilité. Il vient compléter les plateformes dynamométrique et énergétique de l’établissement, portant à plus d’un million d’euros l’ensemble des équipements relatifs à cette thématique.

Le LAMIH, déjà reconnu pour son expertise concernant les tests sur véhicules conventionnels et hybrides entend, grâce à ce nouvel équipement, aider au développement de systèmes innovants d’assistance à la conduite, notamment, faire avancer les connaissances en matière de consommation énergétique et d’électrification des véhicules. Les premières publications scientifiques arriveront courant 2021.

Sébastien Delprat, Professeur des Universités en charge du projet précise : « Le robot de conduite va nous permettre de reproduire des tests à l’identique à l’infini et donc de mesurer avec une extrême fiabilité les améliorations proposées ».

Ce robot a en effet été développé pour répondre au besoin de répétabilité indispensable à la réalisation d’essais véhicules, notamment lors de cycles de conduite réglementés type WLTC, RDE, ISC ou SORT par exemple. Mis au point par les équipes Greenmot, de la conception par le bureau d’études ingénierie au montage par les équipes techniques, c’est un outil développé pour s’installer sur tout type de banc et dans tout type de véhicule. Il s’adapte à la voiture particulière comme au bus et camion, équipés de boite de vitesse manuelle ou automatique, en conduite à gauche ou à droite, sur des motorisations thermiques, hybrides, électriques, gaz ou autre.

Le robot peut être configuré pour choisir le type de conduite (conduite eco ou sportive). Cette subtilité permet de comprendre les réels effets de la conduite sur la consommation du véhicule et sur les émissions polluantes. Au-delà de l’UPHF, cet équipement est déjà utilisé depuis plusieurs années par les équipes GREENMOT en interne pour la réalisation d’essais de mise au point et de validation des véhicules dans les cellules climatiques des centres d’essais de Villefranche-sur-Saône. Le robot est mis à disposition des universitaires et des industriels pour leurs besoins spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *