Tribunes

Pourquoi ne vénérez-vous pas vos chauffeurs routiers ?

Par Greg Brook, transporteur australien

Je suis venu il y a quelques mois en vacances dans votre fantastique pays. J’ai aimé prendre mon café en terrasse, j’ai aimé errer dans les petits villages qui constituent votre riche patrimoine, j’ai aimé prolonger mes diners dans vos restaurants authentiques. Mais je n’ai pas compris une chose : j’ai croisé sur vos routes des centaines de camions, un monde que je connais bien, et personne n’a témoigné la moindre reconnaissance envers les routiers durant mes trois semaines de séjour. Une question : pourquoi ne vénérez-vous pas vos chauffeurs de camions ?

Chez nous australiens, pas une semaine ne passe sans qu’un journal local rapporte le témoignage d’un trucker (routier en anglais). Et très souvent, les messages de sympathie affluent à la rédaction. Chez nous, le routier est protégé, respecté, honoré. Nous savons que sans eux nos biens et nourritures ne pourraient pas arriver jusqu’à nous. Et vous n’êtes pas sans savoir l’immensité de notre pays. Il est plus qu’évident pour nous de l’utilité des camions.

Je souhaite vous raconter cette histoire qui est arrivée à mon père. Il y a dix ans alors qu’il circulait au volant de sa voiture, il fut victime d’un accident cardiaque. Victime d’un malaise, il n’a pas pu maitriser la conduite de son véhicule qui est allé dans le fossé. C’était dans un endroit isolé comme c’est souvent le cas en Australie. Dans le village où nous vivons, une solidarité est née et nous avons décidé de faire appel aux routiers via le la radio amateur. Nous avons retrouvé mon père en deux heures et il a été sauvé à temps. Les routiers ont fait la une du journal local et une journée leur a été dédiée. Je ne les remercierai jamais assez.

J’ai découvert par hasard ce site (trm24.fr) au hasard de mes recherches sur internet. Et là encore, aucun témoignage en faveur des chauffeurs routiers. C’est la raison pour laquelle je m’autorise à écrire ce petit texte qui est destiné non seulement à la profession mais aussi à vous autres français. Vénérez vos camionneurs !

Traduit de l’anglais par Hervé Rébillon

One Response

  1. Les routiers en effet sont d’honorables travailleurs,et sinon une vénération méritent au moins le respect qu’on ne leur présente souvent même pas .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.