Actu

Prix du gasoil : la crainte de la profession

Le litre de gasoil ne cesse de s’envoler, il a pris 3 centimes en à peine une semaine. Les transporteurs routiers préviennent déjà : ils ne pourront plus assurer d’ici un moment les approvisionnements par leurs camions, faute de trésorerie. Même si les utilitaires et poids lourds roulant au gaz et à l’électrique sont peu nombreux encore, les énergies alternatives désormais imposées coûtent elles aussi de plus en plus chères.

La semaine dernière, le litre de gazole coûtait, en moyenne, 1,74 euro, contre 1,81 euro pour celui de SP95 et 1,88 euro pour celui de SP98. Seul hic : même si les professionnels bénéficient d’un système de répercussion en pied de facture des variations des coûts du gazole et du gaz, elle n’est pas toujours appliquée.

Cette hausse continue qui ne s’est jamais vue inquiète à plus d’un titre les entreprises de transport. Elles savent que la situation ne devrait pas s’arranger. Les cours du pétrole brut se devraient encore grimper avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Les transporteurs qui doivent renouveler leur parc poids lourds en véhicules propres sont d’autant plus inquiets que les autres carburants alternatifs connaissent le même problème. Le prix du gaz et celui de l’électricité s’envolent aussi. La FNTR indiquait le mois dernier que bon nombre de camions roulant au gaz restaient au parking. A titre d’exemple, le prix du gaz est passé l’an dernier de 0,60 ct HT le kilo à 1 euro, à 1,95 euro. En janvier, il a atteint 2,25 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.