A (RE)VOIR Actu

Prix L’Homme de la Filière VI 2020 : les transporteurs récompensés, les 3 présidents FNTR, OTRE et TLF primés

La fédération française de carrosserie a décidé cette année d’attribuer le Prix de L’HOMME DE LA FILIÈRE VÉHICULES IDUSTRIELS ET URBAINS exceptionnellement à 3 personnalités, en l’occurrence aux 3 présidents de fédérations de transport routier, Aline Mesples pour l’OTRE, Jean Christophe Pic pour la FNTR et Éric Hémar pour TLF. C’est ainsi toute une profession, transporteurs et logisticiens, que la FFC souhaite récompenser. Celles et ceux “qui ont permis, au quotidien, à tout un pays, de fonctionner” en cette crise de pandémie. Ces prix seront remis aux présidents des trois organisations lors des Rencontres de la Filière VI, le 17 novembre prochain, au Matmut Stadium Gerland de Lyon.

Depuis trois ans maintenant, la FFC et son président, Patrick CHOLTON, décernent un prix honorifique à une personnalité marquante de la Filière, symbolisant son engagement dans la réussite de notre industrie.

Après Jean Dominique SENARD, alors président de MICHELIN, Dominique FERNIER, Président de TRANSPOLIS, et Veronika WAND-DANIELSSON, ambassadeur de Suède en France, c’est bien la pandémie de COVID-19 qui a mis en lumière le travail et l’implication de nos lauréats 2020. « Car ce n’est pas 1, ni 2, mais 3 hommes et femme qui remportent cette année le trophée de l’Homme de la Filière 2020, décerné par la FFC » souligne la fédération. « Aline MESPLES, Présidente de l’OTRE, Jean Christophe PIC, Président de la FNTR et Éric HEMAR, Président de TLF, cristallisent à eux trois les efforts du monde du transport durant la période la plus sombre de l’épidémie. »

La FFC veut à son tour récompenser les professionnels qui ont permis, au quotidien, à tout un pays, de fonctionner. « Notre Filière a coutume de rappeler que dès lors que vous touchez un objet, c’est un camion qui l’a transporté. Et, au plus fort de la crise, les conducteurs, transporteurs, logisticiens…, ont maintenu leur activité, livré les supermarchés, les hôpitaux et autres commerces d’urgences, sans jamais faillir » ajoute-t-elle avant de conclure : « désormais, elles poursuivent leurs missions en tentant d’obtenir du gouvernement un plan de relance du secteur Transport qui reconnaisse le camion à sa juste valeur, celle d’un maillon absolument essentiel dans l’approvisionnement des biens de la population et des professionnels de tous les secteurs. »

oleo100

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *