Actu

Projet Anita : des camions MAN automatisés seront testés dans un dépôt de conteneurs DB Intermodal Services

Le projet Anita avance. Avec une nouvelle étape : des camions MAN automatisés se déplaceront en toute autonomie dès 2023 au sein du dépôt de conteneurs de DB Intermodal Services et du terminal DUSS (Deutsche Umschlaggesellschaft Schiene-Straße mbH) à Ulm Dornstadt. Il s’agit de la planification des missions pour le terminal 4.0.

Les sociétés Deutsche Bahn, MAN Truck & Bus, l’université Fresenius et la société Götting KG participent au projet Anita (innovation en matière d’autonomie dans les processus de terminaux).

Le schéma des connexions permet de traduire toutes les étapes et tous les processus des terminaux de manière universelle pour tous les systèmes participants. Avec cette « planification des missions », le développement des véhicules entre désormais dans sa phase décisive.

L’université Fresenius développe avec la société Deon Digital le logiciel pour le déploiement de véhicules autonomes au sein du terminal d’Ulm. La plateforme pour une circulation autonome entre plateformes au sein des terminaux DUSS et DB IS d’Ulm se base sur une analyse scientifique sur site et sera également mise en œuvre sur d’autres sites.

« Grâce au travail de fond de qualité de l’université Fresenius et à l’élaboration de la planification des missions, nous pouvons à présent débuter les étapes suivantes du développement de notre camion Anita. Nous nous rapprochons ainsi de plus en plus de notre objectif commun qui est d’exploiter des camions autonomes dans la manutention de conteneurs. Les essais dynamiques dans le cadre de ce projet vont nous apporter des connaissances plus approfondies pour le développement de la future conduite autonome dans la circulation entre plateformes sur des trajets préalablement définis entre des terminaux logistiques », a déclaré la directrice de projet de MAN Amélie Jacquemard-Purson.

A lire aussi : MAN dévoile son prototype électrique

Les premiers essais dynamiques avec le camion prototype à Ulm Dornstadt sont prévus pour la fin 2022. À long terme, d’autres numérisations et automatisations au sein d’autres terminaux de conteneurs de la société DB AG doivent avoir lieu selon une feuille de route qui conduira au futur terminal 4.0.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.