Actu

Projet ATLAS-L4 : le transport sans conducteur entre plateformes devient une réalité

MAN

MAN ainsi que d’autres sociétés (Knorr-Bremse, Leoni et Bosch) poursuivent ensemble le projet ATLAS-L4 qui consiste à utiliser des transports automatisés entre des centres de logistique sur des voies rapides de niveau 4. En collaboration avec le fournisseur de logistique automatisée Fernride et le fabricant d’outils de test BTC Embedded Systems, ils souhaitent mettre en service les premiers camions autonomes sur autoroute d’ici 2025.

« Pour MAN, le projet ATLAS-L4 constitue une étape importante sur la voie de l’automatisation entre plateformes logistiques. Il nous permet de prendre d’ores et déjà en compte les futures applications de série pour une logistique 4.0. Pouvoir profiter de l’entière compétence des partenaires du projet ATLAS-L4 est un avantage inestimable en ce qui concerne les hautes exigences de sécurité et la capacité d’exploitation des futurs camions autonomes »,             déclaré Frederik Zohm, président de la recherche et du développement chez MAN Truck & Bus.

La Frauenhofer-Gesellschaft, l’université technique de Munich (TUM) et l’université technique de Braunschweig accompagnent le projet sur le plan scientifique, les organismes TÜV SÜD et Autobahn apportent leur savoir-faire en matière de mise en œuvre pratique et de processus de validation.

Le projet subventionné par le ministère allemand de l’Économie et de la Protection environnementale cible ainsi déjà très concrètement les possibilités introduites avec la loi sur la conduite autonome promulguée en 2021 et qui fait de l’Allemagne un pays pionnier à l’échelle mondiale dans ce domaine. ATLAS-L4 contribue ainsi à l’organisation pérenne du transport des marchandises et renforce l’Allemagne en tant que puissance économique. Ce projet permettra d’ici 2025 de présenter un concept adaptable à l’industrialisation pour l’exploitation de camions automatisés sur les autoroutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.