Actu

NAO : la CGT compare l’accord à un poisson d’avril

Avec un léger retard, la Cgt réagit à l’accord ouvert à signatures du 6 mars dernier sur les revalorisations salariales 2018 dans le transport routier. « Le poisson d’avril 2018 aura un goût amer pour les salariés des transports » titre le syndicat dans un communiqué publié aujourd’hui. Pour rappel, les partenaires sociaux se sont mis d’accord sur une revalorisation de 2,5% en linéaire sur l’ensemble des coefficients.

La CGT tient à préciser : « le 19 décembre 2017, les 5 organisations syndicales représentatives s’étaient pourtant mises d’accord sur un socle commun avec des lignes rouges que nous ne voulions pas franchir : 2,5 % d’augmentation en linéaire sur l’ensemble des coefficients, uniformisation des grilles d’anciennetés « ouvriers » sur celle des « employés, réduction de la carence maladie et mise en application progressive du 13ème mois conventionnel. »

« Certaines organisations syndicales, ayant sûrement le goût des blagues, validaient le 19 janvier 2018 leur signature simplement à une majoration des taux horaires actuels de 1,5 % en linéaire, les autres points s’effaçant comme par magie ! » écrit la CGT dans son communiqué faisant référence à FO Transports et à la CFDT qui ont décidé de signer l’accord. La CFTC comme la CGT a annoncé qu’il ne sera pas signataire. La CFE-CGC consulte sa base.

« C’est bien dommage ! C’était pourtant le moment idéal et cela laisse penser et craindre le pire sur les chantiers en cours comme : les classifications, la gestion des fins d’activité (CFA, …), la formation professionnelle, voire peut-être la validation finale de l’accord du 4 octobre et les frais de route » tient à rappeler la CGT.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.