Non classé

Quand les retards en formation des routiers font perdre 1,5 milliard à l’économie américaine

Une étude pour le moins étonnante vient d’être publiée aux Etats-Unis. Elle révèle que les retards accumulés dans les formations des conducteurs routiers feraient perdre près de 1,5 milliard de dollars (1,31Md€) par an à l’économie américaine. Explications.

Cette étude publiée par la Commercial Vehicle Training Association, un groupe de formation de routiers aux États-Unis, montre que le retard pris lors des formations empêche ainsi les futurs conducteurs de décrocher leur permis poids lourd, le fameux LDC. Alors que le pays connaît lui aussi une forte pénurie de main d’œuvre roulante.

“Cette étude confirme que les retards dans le contrôle des compétences sont un problème national qui coûte 1,5 milliard de dollars par an à l’économie américaine et empêche inutilement des centaines de milliers d’américains d’entrer sur le marché du travail”, a déclaré Don Lefeve, président de la CVTA. “Face à la forte demande des chauffeurs, le Congrès américain a la possibilité de résoudre ce problème par le biais d’une solution logique qui nécessite des tests par des tiers, ce qui éliminerait finalement les retards dans le contrôle des compétences. Nos chauffeurs, notre pays, ne peuvent se permettre d’être laissés de côté » a-t-il ajouté.

Et pour le calcul, les auteurs de l’étude qui porte sur l’année 2016 ne se sont pas fatigués. Ils ont comptabilisé que les nouveaux conducteurs attendaient plus de 6,4 millions de jours entraînant une perte de salaires directe de 1,1 milliard de dollars. Ce n’est pas tout. Les gouvernements fédéral et locaux ont également coûté plus de 342 millions de dollars en recettes de revenus et de taxes de vente. Total : 1,5 milliard de dollars soit l’équivalent de 1,31 milliard d’euros. Et en France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.