TRM24 Le Mag

Quand l’Unimog flirte avec la coupeuse d’asphalte

C’est sur la piste d’essais de Daimler, à Immendingen, en Allemagnne, que la rencontre s’est déroulée. Un Unimog U 5023 et une Mercedes Simplex de 1902. L’occasion de constater l’évolution technologique des véhicules. A commencer par les pneus, robustes pour l’Unimog dotés de pneus ballon à basse pression et étroits pour l’automobile baptisée « coupeuse d’asphalte » de l’époque.

Autre comparaison : la carrosserie de la Simplex d’un poids de 1,7 tonnes qui semble bien délicate comparée aux 5,5 tonnes bien costaudes de l’Unimog. Mais c’est l’inverse en ce qui concerne le moteur : 5.1 litres pour l’Unimog, 6,8 litres pour la Simplex. Deux véhicules mus par un moteur de même architecture, à 4 cylindres. Mais c’est tout ce qu’il y a de commun entre eux. Car au niveau puissance, l’Unimog reprend la tête : 230 chevaux contre 45 pour la Simplex.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *