A (RE)VOIR Actu

Rapport OPTL 2021 : malgré la crise, les effectifs ont progressé

L’Observatoire Prospectif des métiers et des qualifications dans les Transports et la Logistique (OPTL) a présenté hier à la presse son rapport 2021. Les effectifs augmentent (+1,5%) avec une hausse de 2% des conducteurs routiers mais ils continuent de vieillir, alors même que la pénurie perdure dans le secteur.

Premier constat : la branche compte plus de 755 019 salariés. L’emploi a progressé de +1,5% en 2020 malgré le contexte sanitaire et économique. La hausse est même plus importante dans le TRM. « Au cours de cette période inédite, les entreprises ont fait preuve de résilience, redoublant d’efforts pour s’adapter à la situation et satisfaire les nouvelles attentes de leurs clients, tout en assurant la protection de leurs salariés » commente l’OPTL, précisant : « elles ont même, pour certaines d’entre elles, créé de nouveaux emplois, en particulier dans le transport routier de marchandises, où les effectifs salariés se sont accrus de 4 % en 2020 ». Les emplois créés en 2020 l’ont été majoritairement dans les familles professionnelles Conduite (+7 959 emplois) et Logistique/manutention/magasinage (+5 780 emplois). Le nombre d’intérimaires dans la branche s’est réduit de 11%.

Le vieillissement des salariés s’accentue

Malgré la situation sanitaire, « les salariés n’ont pas quitté leur poste ». 1 966 conducteurs ont fait valoir leur Congé de Fin d’Activité (CFA) dans le transport routier de marchandises, et 152 dans le transport routier de voyageurs. Malgré la situation sanitaire, ils ne sont pas plus nombreux qu’en 2019 à avoir demandé à bénéficier d’un départ anticipé (-11%). On ne constate pas non plus davantage de démissions. Le taux de rotation de la main d’œuvre s’est même replié de 3 points par rapport à 2019. Ainsi, un salarié passe en moyenne 8 ans et demi dans le même établissement. La part des licenciements économiques dans les départs est très faible (moins de 0,5%) tandis que la proportion des ruptures conventionnelles s’établit à 5%. En revanche, le vieillissement des salariés s’accentue : 42% ont plus de 50 ans (5 points de plus qu’en 2019). L’âge moyen des salariés de la branche s’établit à 44 ans et demi.

Chute des formations d’accès aux métiers de la conduite

En 2020, le nombre de sortants de formations d’accès au métier en conduite routière a chuté de 14% en transport de marchandises et de 15% en transport de voyageurs. Si le nombre de diplômés en conduite a progressé (475 diplômés supplémentaires en conduite de transport lourd, soit +18%), le nombre de sortants de FIMO recule fortement en 2020 : -406 FIMO Voyageurs (-14%) et -2 574 FIMO Marchandises (-17%). L’évolution est également défavorable pour les titres professionnels en conduite : le nombre de TP Conducteur du transport routier de marchandises sur porteur délivrés diminue de -19% (-2 832 titres délivrés), et le nombre de TP Conducteur de transport en commun sur route de 15% (-1 068). Cette situation s’expliquerait, selon l’OPTL, par le fait que « les centres de formation ont été fermés administrativement pendant le premier confinement, puis ont repris leur activité après le 12 mai 2020 selon un protocole sanitaire qui exigeait la réduction du nombre de stagiaires à bord des véhicules de 4 à 2, et limitait le nombre de stagiaires en salle ».

Baisse des défaillances d’entreprises

Le nombre d’établissements avec salariés a progressé de 1,4 % en 2020 (après +2 % en 2019), évolution principalement due à l’augmentation du nombre d’établissements avec salariés dans le transport routier de marchandises (+1,2 %, soit 790 employeurs supplémentaires dans les transports routiers de fret interurbains ou de proximité).

Le nombre de défaillances d’entreprises dans la branche passe en 2020 en dessous de la barre des 6 000 (-43% par rapport à 2019). « Ce recul est à mettre au crédit des aides exceptionnelles accordées aux entreprises soumises à l’arrêt de leur activité ou dont l’activité a été fortement perturbée par les restrictions imposées par la gestion de la pandémie de covid-19 » rappelle l’OPTL qui indique que, sans surprise, le nombre d’indépendants dans les livraisons à domicile et courses urbaines a été multiplié par 1,2 en 2019.

L’OPTL s’est penché sur 2021 bien que le rapport porte sur 2020. Le nombre de salariés dans la branche s’est accru en 2021 de 3,4 %, ce qui représente une augmentation de près de 25 800 salariés en un an et 37 200 depuis fin 2019.   « La croissance de l’emploi aurait été bien plus forte si un grand nombre de postes à pourvoir n’étaient restés vacants » fait remarquer l’OPTL. Cette dynamique est portée par l’activité marchandises et le transport sanitaire, tandis que le transport routier de voyageurs continue de souffrir.

Parcourir le rapport 2021 de l’OPTL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.