Actu

Réforme des retraites : voici pourquoi le CFA pourrait être remis en cause

Dans le cadre de la réforme des retraites, le gouvernement a décidé de supprimer les régimes spéciaux. Le congé de fin d’activité qui survit étant un accord conventionnel pourrait être toutefois remis en cause. En voici les raisons. Les syndicats qui s’opposent à la réforme appellent ensemble à une mobilisation le 19 janvier.

Le congé de fin d’activité, même si le système est préservé, pourrait manquer de financement avec l’âge légal de départ porté à 64 ans. « De par l’augmentation de 2 ans pour partir en retraite, les CFA ne peuvent tenir financièrement. En effet, comment garder 2 ans de plus les salariés qui sont déjà en CFA ? S’il n’y a pas de financement des stocks, les CFA sont morts » nous a confié Patrice Clos, secrétaire général de FO Transport.

Le syndicat estime le coût à 300 millions d’euros. « Les associations FONGECFA AGECFA, fonds de gestion du CFA, seront en dépôt de bilan et ce sera la fin des CFA » prévoit FO Transport.

Thierry Douine, président de la FGT-CFTC Transports, estime que « le CFA est un débat qui viendra si les retraites Borne sont mises en place. » Car l’ensemble des syndicats refuse en bloc la réforme dans son intégralité. L’intersyndicale CFDT, FO, la CFE-CGC, l’Unsa, Solidaires, la CFTC, la FSU et la CGT appelle à une première mobilisation le 19 janvier.

Le régime spécial pour les nouveaux entrants, les syndicats de la RATP appellent à la grève. A la SNCF, dont les nouveaux agents sont d’ores et déjà affiliés au régime général des retraites depuis le 1er janvier 2020, la mobilisation semble également de mise. La fédération CGT des cheminots a rappelé son opposition à la réforme, appelant à une «riposte» rapide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.