Économie

Renault va vendre 7 utilitaires en Chine

L’accord a été signé hier entre Renault et Brilliance China Automotive. Le constructeur français va vendre avec son partenaire chinois pas moins de 7 utilitaires en Chine « afin de profiter d’un marché qui s’annonce plus dynamique que celui des voitures. »

L’objectif est de réaliser 150 000 ventes annuelles en 2022. Les véhicules seront assemblés dans le Liaoning, province du Nord-Est de la Chine. Sur les sept modèles prévus, trois seront électriques.

Au cours d’une téléconférence de presse, le directeur de l’activité véhicules utilitaires de Renault a précisé que les deux premiers modèles électriques de la taille du Kangoo en version utilitaire et navette passagers, puis du gabarit du Trafic seraient lancés sous marque Jinbei, et le troisième, fin 2020, sous la marque Renault.

« Dix mois après le lancement initial de notre coentreprise en Chine avec Brilliance, nous avons une équipe de direction localisée et un plan produit ambitieux qui nous permettent de poursuivre notre croissance avec l’arrivée de sept véhicules utilitaires en Chine, dont trois modèles électriques, à compter de début 2019 », a déclaré le PDG Carlos Ghosn dans un communiqué.

Le groupe Renault et Brilliance China Automotive ont signé un contrat pour la création d’une coentreprise début 2018, pour la fabrication et la vente de véhicules utilitaires légers, sous les marques Jinbei, Renault et Huasong, avec pour objectif de réaliser 150 000 ventes annuelles en 2022 et d’accélérer l’électrification de la gamme. Depuis la création de la coentreprise, les ventes de la marque Jinbei ont atteint 124 900 unités à fin septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *