Articles 18H

Scania et Cummins s’associent dans le programme HyTrucks

Le 8 avril 2022, Scania avait discrètement communiqué sur le fait que le constructeur s’était associé à Cummins pour fournir 20 camions lourds à pile à combustible d’ici 2024 dans le cadre du programme HyTrucks.

Ce consortium, piloté par WaterstofNet, implique très directement le port de Rotterdam (Pays-Bas), le port d’Anvers (Belgique), le port de Duisbourg (Allemagne Fédérale) afin de décarboner le transport routier entre ces importants sites portuaires et industriels. Parmi les partenaires on peut également trouver le groupe français Air Liquide et le distributeur pétrolier DATS24 filiale du groupe Colruyt (importante enseigne flamande de la grande distribution).

Ce projet vise, à l’horizon 2025, à faire rouler 300 camions fonctionnant à l’hydrogène dit “vert” issu d’énergies renouvelables et de créer les infrastructures de ravitaillement nécessaires. A ce jour, l’ambition est de construire 25 stations de ravitaillement hydrogène pour les camions. Sélectionné comme « projet important d’intérêt européen commun » par l’Union européenne, les gouvernements fédéraux allemands et des Flandres (Belgique et Pays-Bas).

La contribution de Scania et de Cummins porte donc sur la mise à la route de 20 camions électriques à pile à combustible. Cummins Inc. fournissant la pile à combustible à membrane d’échange de protons. Comme souvent pour les véhicules à pile à combustible, la base sera un camion électrique à batteries. Les 20 véhicules promis sont attendus pour 2024.

Scania espère accroître ses connaissances sur l’intégration des piles à combustible et en retour à mieux connaître leur comportement dans les conditions réelles d’exploitation auprès de clients finaux. Fredrik Allard, directeur des activités e-Mobility chez Scania, se défend de changer de position : « nous avons été clairs sur le fait que l’électrique à batteries est ce que nous voyons comme la voie principale pour l’ensemble des applications routières. Ceci étant dit, nous sommes ouverts à tout ce que demandent nos clients y compris en ce qui concerne d’autres solutions. » En somme : pas question de renier la ligne officielle du tout électrique à batteries, mais si ce sont les clients qui l’exigent tout sera envisageable. Le communiqué Scania se conclut d’ailleurs en ces termes : « Scania est intéressé à mesurer le rôle que pourrait jouer l’hydrogène « vert ». Ce n’est probablement pas la filière la plus efficiente mais elle est zéro carbone. Les émissions de carbone de certains types de transports sont difficiles à réduire à court terme.

Jean-Philippe Pastre
Les derniers articles par Jean-Philippe Pastre (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.