Solutions embarquées

Stoneridge présente sa nouvelle version du tachy intelligent SE5000

Le paquet mobilité 1 voté l’été dernier introduit de meilleurs moyens de contrôler les heures de conduite et de repos des conducteurs routiers, notamment grâce à une nouvelle version du tachygraphe intelligent Smart 2. Lors d’une visioconférence, Stoneridge a présenté son nouveau SE 5000-8 qui va permettre de se préparer aux prochaines échéances. Détection et enregistrement automatique aux frontières, augmentation de la capacité de stockage, voici le détail des principales évolutions du tachy nouvelle génération.

En 2023, une seconde version du tachygraphe intelligent 1C deviendra donc obligatoire pour les poids lourds nouvellement immatriculés. Cette évolution répond aux amendements apportés aux règlements 165/2014 et 561/2006 suite au vote du Paquet Mobilité en juillet dernier. Le cadre technique sera dévoilé l’été prochain.

La grande nouveauté est l’ajout aux fonctions du tachygraphe de l’enregistrement automatique des passages de frontières et des périodes de chargement et déchargement ainsi que de leur localisation. La capacité de stockage des activités sera étendue de 28 à 56 jours tandis que l’appareil devra émettre de nouveaux messages DSRC pour l’interrogation à distance par les forces de l’ordre (temps de conduite). En conséquence, le tachygraphe intelligent Smart 2 embarquera dans sa mémoire une cartographie régulièrement mise à jour ainsi que la technologie OSNMA (Open Service Navigation Message Authentification) pour fiabiliser le signal GNSS. De nouvelles cartes (conducteur, entreprise, atelier, contrôle) à la capacité de stockage accrue devront être utilisées. En outre, l’appareil disposera d’un capteur de mouvement interne et d’une Interface ITS non optionnelle.

Stoneridge anticipe la future règlementation en présentant la nouvelle version du SE5000-8 Connekt. Concernant le passage des frontières, le nouveau tachy de Stoneridge utilise sa cartographie intégrée pour proposer automatiquement un pays de début dès que le conducteur passe une frontière. Lorsque le tachygraphe détecte, en utilisant le signal GNSS et sa cartographie, que le véhicule est dans un nouveau pays pendant plus de 2 minutes, la fonction de détection de frontière s’activera. Au prochain arrêt de la conduite, la question du choix de la zone géographique apparaitra, permettant au conducteur de valider le nouveau pays.

Afin de faciliter l’enregistrement du pays dans lequel le véhicule opère, le SE5000-8 nouvelle génération exploite ses fonctions GNSS intégrées pour rappeler automatiquement au conducteur s’il doit indiquer son pays de départ ou de fin de journée. Ainsi, lorsqu’il démarre son véhicule et que sa carte est insérée depuis 180 minutes ou plus avec un repos enregistré, le conducteur reçoit une notification sur le tachygraphe avec la possibilité de saisir le pays de début d’une nouvelle période de travail. Le pays proposé sera sélectionné automatiquement compte tenu de la position GNSS et de la cartographie embarquée. Le conducteur a ensuite 2 minutes pour confirmer s’il souhaite sélectionner le pays proposé avant que le message ne disparaisse. Les notifications au conducteur de rappel de sélection du pays peuvent être paramétrées dans ce nouveau SE5000-8 à l’aide d’une carte entreprise.

Nouvel écran des données d’activité conducteur

Le SE5000-8 dans sa nouvelle version bénéficie d’un nouvel écran d’affichage des données d’activité du conducteur (DTD) qui indique les informations relatives à la journée en cours, tout en faisant abstraction de l’historique. Ce SE5000-8 intègre la possibilité pour le conducteur de démarrer le compteur de 4h30 à la demande pour répondre à des situations particulières.

Plus convivial, ce SE5000-8 intègre une fonction de mise à jour automatique des fuseaux horaires par rapport à la position du véhicule. Le changement d’heure locale se produira automatiquement lorsqu’un nouveau fuseau horaire est détecté y compris pendant une période de conduite.

Dans cette nouvelle version du SE5000, la gestion des messages d’erreur et des cartes tachygraphe est améliorée. Stoneridge a optimisé le stockage des données dans l’appareil. Pour les ateliers agréés, le menu Tachygraphe INFO permettra d’accéder au numéro de série du DSRC et aux informations relatives à sa certification.

On le voit, le tachy évolue rapidement. Il permettra aussi aux forces de l’ordre de récolter à distance les données du camion (temps de conduite du conducteur). Les autorités devront être équipées de l’interface DSRC à partir de 2024 (2034 initialement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *