Actu

Taxation PL : ensemble, les fédés du transport routier disent non à Borne

Le ton monte. Afin de taper du poing sur la table, l’ensemble des fédérations du transport routier (FNTR, TLF, UNOSTRA, OTRE, CSD) a décidé de dire non à Elisabeth Borne sur une éventuelle taxation, et ce au lendemain de la réunion technique de laquelle la ministre des transports était la grande absente. Il semblerait que son intervention hier soir devant la commission Développement Durable et que TRM24 vous a fait part ait jeté de l’huile sur le feu. Pour la première fois, toutes les organisations patronales réunies dans un même communiqué lancent un appel ou plutôt un rappel à la ministre.

Comme nous vous le rapportions sur le compte twitter @trm24fr, la ministre des transports n’a pas été tendre avec le secteur du transport routier déclarant devant la commission Développement Durable : “Nous pensons néanmoins que le transport routier peut davantage participer au financement des infrastructures. C’est tout le sens de la consultation que j’ai engagé avec les acteurs de la profession la semaine dernière” ajoutant sur le remboursement partiel de la TICPE : « Ce remboursement partiel va passer de 700 millions d’euros à 2,7 milliards à la fin du quinquennat. Ils peuvent participer car ils sont loin de couvrir tous leur coûts externes. » Ce qu’n’ont pas du tout apprécié les organisations patronales.

Dans ces conditions, l’ensemble des organisations professionnelles signataires d’un communiqué affirme qu’il ne saurait en aucun cas être question d’une « concertation » visant à accroitre la charge fiscale des entreprises de transports. » Elles rappellent que l’ensemble de la TICPE (fiscalité sur le carburant) appliqué à tous les usagers de la route rapporte plus de 30 milliards d’euros en 2018 à l’État et rapportera plus de 41 milliards d’euros en 2022. 1 centime de TICPE représente 500 millions d’euros pour l’État.

Après ce rappel, les fédérations ne cachent pas leur colère dans ce même communiqué : « La TICPE a pour vocation première le financement des infrastructures. 30 milliards permettent largement de financer la régénération et la modernisation des infrastructures. Il est inacceptable que le secteur du TRM soit pointé du doigt alors qu’il contribue plus que de raison à la fiscalité sur le carburant. Il est par ailleurs inadmissible d’avoir depuis des mois mis en avant la nécessité de taxer les camions étrangers, alors qu’il est patent que l’effort ne sera finalement demandé qu’aux transporteurs nationaux dont la compétitivité est en berne » écrivent les fédérations patronales. »

Lire le communiqué de presse dans son intégralité

La prochaine étape sera-t-elle une conférence de presse commune ? Nous n’en sommes pas là, nous a confié un responsable de fédération. En tout cas, le message est fort et clair à l’adresse de Elisabeth Borne. Les fédérations du transport routier n’ont, semble-t-il, pas digérer l’annonce inattendue par la ministre de la « piste » (et la seule présentée) d’une vignette poids lourd et d’une diminution de 6 centimes de la TICPE.

Lire aussi : Vignette PL, une seconde réunion pour rien

Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.