Actu

Train des primeurs : une pétition contre les camions

La ville de Choisy-le-Roy a décidé de s’opposer aux poids lourds qui acheminent les fruits et légumes depuis la suspension de la ligne ferroviaire Perpignan-Rungis. La municipalité a lancé hier une pétition pour défendre le train des primeurs.

La Ville estime que la suspension de cette ligne de train, effective depuis l’été dernier, apporte des nuisances aux habitants de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). « L’arrivée des marchandises par transport routier est inacceptable. Cette décision a été prise sans concertation avec les élus locaux. Les risques pour notre commune qu’engendrerait le report sur la route de près de 20 000 camions en transit par l’A86 ou par Choisy-le-Roi sont considérables en termes de nuisances, de ralentissements, de risques d’accidents et de stress » soulignent les auteurs de la pétition.

Depuis juillet dernier, la ligne régulière reliant Perpignan au MIN de Rungis est suspendue bien que le gouvernement ait fait de nombreuses promesses. Tout devait être réglé en novembre dernier, s’était engagée Elisabeth Borne, la ministre de la transition écologique. Le secrétaire d’Etat en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, promettait au sénateurs en fin d’année : « Nous travaillons en ce sens depuis plusieurs semaines avec affréteurs, les acheteurs, la SNCF réseau, les deux marchés et la région Occitanie pour rendre viable le modèle économique de ce train ».

A lire aussi : Train des primeurs, Djebbari promet une nouvelle liaison pour décembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *