Actu

Transit du Brenner : 13 fédérations UE appellent Bruxelles à prendre des mesures contre l’Autriche

13 fédérations de transport et de logistique de toute l’UE dont l’IRU et la FNTR ont fait part de leur inquiétude concernant les difficultés de transport de fret par route à travers le Tyrol, dans une lettre envoyée hierà la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

« La politique autrichienne visant à limiter le transport de marchandises par route dans la région du Tyrol entrave de plus en plus la capacité de fournir des services et de déplacer des marchandises à travers l’un des corridors de transit les plus importants de l’UE, avec environ 7 000 mouvements de camions par jour » indique un communiqué commun.

En mars 2021, les fédérations avaient déjà écrit au président de la Commission européenne indiquant la nécessité d’une intervention urgente de la Commission européenne et le lancement d’une procédure d’infraction contre l’Autriche. Cette lettre est restée sans réponse.

La lettre d’aujourd’hui comprend des exemples critiques des impacts de la politique de transit de l’Autriche, tels que la manipulation de blocs au Tyrol qui a entraîné une grave collision arrière avec un camion-citerne et la fermeture de l’autoroute A8 dans les deux sens pendant 24 heures la semaine dernière, créant des dizaines de kilomètres de files d’attente en Bavière.

De plus, en raison de la réduction encore plus courte des plages horaires des camions pour traverser le col du Brenner, les embouteillages massifs, avec des files d’attente pouvant atteindre 70 km, sont récemment devenus monnaie courante en Bavière. Cela a conduit à une pollution déraisonnable pour les résidents et l’environnement du côté allemand de la vallée de l’Inn.

De plus, les consucteurs routiers concernés doivent attendre dans des conditions précaires, sans accès aux sanitaires, ce qui remet à nouveau en cause une profession essentielle confrontée à des pénuries dramatiques de main-d’œuvre.

En 2020, 2,31 millions de camions ont transité par l’autoroute du Brenner. Afin de les déplacer vers le rail, 428 trains RoMo (Rolling Motorway) par jour seraient nécessaires. Actuellement, seuls environ 30 trains RoMo par jour circulent sur le Brenner. Le rail ne fournira pas une capacité suffisante pour déplacer le fret routier dans un avenir prévisible, car l’achèvement du tunnel du Brenner n’est pas attendu avant 2032 au plus tôt et l’achèvement des voies d’accès des côtés allemand et italien prendra probablement des décennies.

L’industrie du transport et de la logistique demande donc à la Commission européenne de prendre des mesures pour mettre fin à cette situation économique et sociale insupportable et de fournir des solutions pour permettre la continuité du fret routier à travers le Tyrol dès maintenant.

(avec communiqué IRU)

One Response

  1. Et donc les conducteurs sont obligés de passer au moins 45 heures dans leur véhicule , en contradiction avec le règlement 561/2006 version du 20/08/2020 qui leur interdit de passer 45 heures et plus à bords du véhicule. Comment va se passer les contrôles dans les semaines à venir ??

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.