Non classé

L’avenir compromis du CFA dope les départs

Alors que se profile une réforme du statut des cheminots, le secteur du transport routier reste sur ses gardes. La vigilance est de mise car, même si le gouvernement a « sanctuarisé » en octobre dernier le statut des conducteurs routiers, rien n’est décidé pour les classifications ou encore le CFA, épineux dossiers. Une situation fragilisée qui encourageraient les futurs retraités à partir plus tôt et à augmenter la pénurie de conducteurs, c’est ce qu’en concluent certains transporteurs comme STEF. Les choses ne sont pas si simples. Explications.

« Les conducteurs bénéficient de bonnes conditions de retraite. Mais il y a des chances que l’accord sur le Congé de Fin d’Activité (CFA) soit remis en cause. Ça accélère le mouvement des départs » a déclaré hier Jean-Pierre Sancier, directeur général de STEF lors de la conférence annuelle du groupe de transport.

Davantage de CFA. En 2016, le nombre de demandes en CFA a effectivement augmenté sensiblement, selon l’OPTL dans son dernier rapport publié en janvier dernier. Il a été multiplié en un an par 1,8 dans le transport routier de marchandises. « Le volume total de bénéficiaires à fin 2016 est néanmoins inférieur à ce qu’il était un an plus tôt : -4% dans le transport routier de marchandises et -10% dans le transport routier de voyageurs » indique l’OPTL précisant : « cette évolution s’explique par la recrudescence des sorties du dispositif (retraite, décès…). »

Les transporteurs le constatent au sein de leur entreprise. Les départs en retraite sont de plus en plus nombreux. Jean-Pierre Sancier de STEF en plein recrutement de conducteurs le confirme : « D’un côté, nous avons recruté lors de notre campagne 200 chauffeurs et de l’autre côté, 150 sont partis en retraite dans le même temps. »

Une population qui vieillit. Selon les derniers chiffres de l’OPTL-AFT, 21% des conducteurs routiers en France ont moins de 35 ans. Et le plus grand nombre a entre 45 et 54 ans. L’âge moyen n’a cessé de progresser : ainsi entre 2012 et 2016, il est passé de 42 à 44 ans. D’une manière générale, la branche Transport compte un grand nombre de salariés âgés. Les plus de 50 ans représentent 31% des effectifs des conducteurs de poids lourds contre 48% chez les voyageurs et 25% chez les déménageurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *