Actu

Transport Intelligence-Upply : hausse des prix au cours du troisième trimestre

Le Benchmark des taux de fret routier européens du troisième trimestre 2020, publié par Transport Intelligence et Upply, montre que les prix ont augmenté au cours de cette période, parallèlement à la reprise de l’activité économique en Europe. Le taux de fret moyen est cependant en baisse en glissement annuel, pour le quatrième trimestre consécutif.

Le taux de fret routier moyen au T3 2020 s’établit à 1 102 €, en hausse de 1,2% par rapport au T2. En raison de la reprise économique au moment du déconfinement, la demande de fret routier a fortement rebondi, poussant les tarifs à la hausse.

Avec la levée des restrictions sur la vie quotidienne au cours du troisième trimestre, l’industrie et le commerce de détail ont connu une forte hausse des volumes par rapport à la période du confinement. Par conséquent, la demande à l’international a rapidement augmenté, poussant les tarifs à la hausse sur près des trois quarts des lignes de transport.

Les transporteurs avaient initialement supprimé des capacités sur le marché en réaction à la crise. Ils ont pu profiter des programmes gouvernementaux de maintien de l’emploi pour réduire totalement ou partiellement les heures de travail des conducteurs. Avec l’augmentation de la demande au troisième trimestre, les capacités sont également revenues sur le marché ce trimestre, empêchant ainsi la flambée des taux de fret routier.

Le rapport Upply-Transport Intelligence pour le T3 2020 examine l’impact de l’amélioration de la demande sur les taux de fret dans chaque pays, révélant notamment que l’Allemagne affiche la corrélation entre évolution des prix et évolution de la demande. La reprise s’est clairement manifestée sur la ligne Duisburg-Varsovie, où les taux ont grimpé de 2,7% par rapport au T2, poursuivant une forte trajectoire haussière à long terme. En revanche, sur d’autres grandes lignes européennes comme Madrid-Paris ou Lille-Duisburg, le tableau est plus contrasté.

Comme dans les éditions précédentes, le Benchmark des taux de fret routiers européens du T3 2020 examine la variation des prix en fonction de la distance parcourue. Trois lignes sont plus particulièrement étudiées afin de comprendre pourquoi les prix dépassent les taux attendus si l’on se réfère à la courbe de corrélation prix/km : Paris-Birmingham, Duisburg-Birmingham et Duisburg-Milan.

Les prix du transport routier en entrée et en sortie des principaux hubs portuaires européens sont également passés au crible, pour évaluer ce que la dynamique des taux nous enseigne sur la reprise des volumes d’échanges en Europe. Enfin, le rapport donne un coup de projecteur sur la ligne Duisburg-Vienne, en raison de l’augmentation particulièrement importante des taux au troisième trimestre, ainsi que sur la ligne Paris-Varsovie, pour évaluer cette fois si les taux sont amenés à connaître le rebond habituellement constaté lors de la haute saison.

Andy Ralls, analyste quantitatif chez Ti, commente : « Le rythme de la reprise a été l’un des principaux moteurs de l’amélioration des prix du transport routier ce trimestre. Il a également conduit les opérateurs de fret routier à augmenter leurs capacités, ce qui a empêché une flambée des taux. Le marché ne ressemble toujours pas à la « normale » pré-COVID et les incertitudes persistent. Les transporteurs dont les marges sont faibles vont tenter de maintenir les prix à la hausse dans ce contexte. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *