Actu

Transport Routier : quoi de neuf en 2020

Le Transport routier de Marchandises doit s’attendre pour 2020 à toute une série de mesures issues principalement des négociations de 2019 à n’en plus finir sur la contribution du transport au financement des infrastructures. Parmi ces mesures : la diminution de 2 cts du remboursement de la TICPE. Sur la plan industriel, avant les grandes nouveautés du salon IAA (Hanovre) en septembre, MAN marquera l’actualité avec le lancement de sa nouvelle gamme en février prochain. Voici les principales nouveautés de 2020 dans le secteur du TRM.

Diminution de 2 cts du remboursement de la TICPE

Inscrite dans la Loi d’orientation des Mobilités (LOM) publiée au Journal Officiel le 26 décembre dernier et intégrée au Projet de Loi de Finances (PLF) 2020 (article 19) voté définitivement le 17 décembre dernier par l’Assemblée, la mesure sur la diminution de 2 cts du remboursement de la TICPE s’applique depuis le 1er janvier. Théoriquement, la mesure devrait rentrer en vigueur lors de la promulgation de la Loi de Finances. Or, à la grande surprise des fédérations du transport routier, une circulaire visant l’application des dispositions de l’article 265 septies du code des douanes à compter du 1er janvier 2020 en anticipant donc le vote de la loi a été publiée en décembre.

« (…) Pour le gazole acquis à compter du 1er janvier 2020, le remboursement est calculé en appliquant au volume de gazole acquis dans chaque région et dans la collectivité territoriale de Corse, la différence entre 45,19 euros par hectolitre et le tarif qui y est applicable » indique la circulaire.

Enfin, le même PLF 2020 (art. 60) supprime progressivement le tarif réduit de taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) sur le gazole non routier. La trajectoire de suppression s’étale sur six ans, du 1er janvier 2021 au 1er janvier 2027. Pour rappel, le gouvernement avait prévu initialement une suppression dans les trois ans. Le montant de la taxe sera de 37,68 c€/L au 1er janvier 2021, contre 18,82 c€/L actuellement.

Le Brexit le 31 janvier

Si la date n’est pas une nouvelle fois reportée, le 31 janvier prochain, à minuit, une frontière se sera de nouveau formée entre la Grande-Bretagne et la France. Pour les marchandises, un nouveau cadre s’appliquera en cas de « no deal » avec une pré-déclaration dans les systèmes douaniers avant l’arrivée du camion sur le terminal de Coquelles ou celui de Folkestone. Afin d’être prêts à offrir un service fluide aux camions, Eurotunnel a crée deux « pit-stop », l’un à Coquelles, l’autre à Folkestone, sur lesquels ont été rassemblés l’ensemble des vérifications et contrôles qu’Eurotunnel effectue d’ores et déjà sur chaque camion avant son embarquement, et où seront également scannés les documents douaniers. Ces pit-stop permettront de vérifier jusqu’au vingt camions à la fois en quelques minutes, grâce à des équipes dédiées. Les camions qui sont déclarés « Vert » (conformes) par les douanes traversent immédiatement comme actuellement. Eurotunnel a par ailleurs construit un nouveau parking de 240 places entièrement sécurisé, dédié aux camions en partance pour le Royaume-Uni. Enfin, de nouveaux postes d’assistants en douane Eurotunnel sont présents sur place 24/24, afin d’aider chargeurs et transporteurs à mettre leurs documents en conformité en cas de besoin.

Validation définitive du Paquet Mobilité

Les négociateurs du Parlement européen et des 28 pays de l’UE sont parvenus le 12 décembre dernier à un préaccord pour réformer les conditions de travail des routiers. Ce compromis doit cependant encore être approuvé par le Conseil et le parlement européen courant janvier au mieux avant une application courant 2020. Parmi les mesures : la confirmation de l’interdiction de repos hebdomadaire dans la cabine, le retour du conducteur à l’international au domicile toutes les 4 semaines, le tachygraphe étendu aux VUL (mais pas avant 6 ans), le transport combiné désormais soumis aux règles du cabotage.

Les cabines aérodynamiques obligatoires dès septembre

Bruxelles a décidé de rendre obligatoire l’introduction de cabines plus arrondies avancée au 1er septembre 2020. Il s’agit de cabines plus aérodynamiques et plus sûres. Les constructeurs de poids lourds ont gagné « au change » la possibilité d’allonger les cabines de leurs futurs camions de 80 à 90 cm. Le concept de cabine « arrondie » (ou plutôt en forme de « brique ») devrait permettre « d’économiser environ 5 000 euros par an sur les coûts du carburant pour un poids lourd longue distance standard parcourant 100 000 km » selon Bruxelles. « En termes d’émissions de gaz à effet de serre, cela représente une réduction de 7% à 10% (soit 7,8 tonnes de CO2 pour le même camion effectuant le même nombre de kilomètres)» ajoute-t-elle. A voir. La commission Transport du Parlement européen a voté aussi pour l’introduction d’une norme de « vision directe » dans les poids lourds. La norme en question définit la zone entourant une cabine de camion que le conducteur doit pouvoir voir sans utiliser de rétroviseurs et de caméras dans le but d’améliorer la sécurité des piétons, des cyclistes, des automobilistes et des conducteurs routiers.

Et … les voitures radars se généralisent en 2020

Les premières voitures radars avaient été mises en service en avril 2018 dans une seule région : la Normandie. Elles feront leur apparition à partir du 1er janvier dans trois nouvelles régions : la Bretagne, les Pays de la Loire et le Centre-Val de Loire. Au total, 60 véhicules banalisés (19 en Bretagne, 20 en Pays de la Loire et 21 en Centre-Val de Loire) circuleront 6 heures par jour, 7 jours sur 7 et à n’importe quelle heure.

Retour de la limitation à 90 km/h

La loi qui revient sur le 80 km/h a été promulguée le 26 décembre dernier. Mais pas sûr que les élus locaux décident de faire machine arrière. Rien n’est gagné.

MAN lance sa nouvelle gamme

Joachim Drees, le patron de MAN Truck & Bus, l’a annoncé en personne : le constructeur présentera sa nouvelle gamme de poids lourds le 10 février prochain. Les nouveaux véhicules seront présentés en avant-première mondiale à Bilbao, en Espagne. Sa gamme actuelle date de 20 ans (2000).  « Le nouveau camion MAN offre bien plus qu’un simple transport physique. C’est une solution de transport complète et intégrée qui a été développée sur la base d’une numérisation et d’une automatisation efficaces. Sans compromettre la qualité et la fiabilité qui font la réputation des camions MAN “, a juste indiqué Joachim Drees. La configuration de la nouvelle génération de camions devrait reposer sur un nouveau concept modulaire.

Iveco et Nikola présenteront leur Nikola Tre à Hanovre

Le Niokla Tre dont le prototype vient d’être dévoilé sera présenté au salon IAA de Hanovre en septembre prochain. Le camion marque le tout début du partenariat entre Iveco et Nikola. Les deux constructeurs ont créé une joint-venture pour concrétiser leur union dite « technologique ». Le véhicule entièrement électrique destiné au marché européen repose sur un châssis S-Way. Le camion 4×2 aura une autonomie allant jusqu’à 400 km et sera doté d’un système de batterie modulaire d’une capacité totale de 720 kWh, pouvant être adaptés aux missions des différents clients. La transmission électrique fournira 480 kW en continu avec une puissance de sortie avec un couple maximal de 1 800 Nm. Le Nikola TRE sera également disponible en versions rigides à 2 et 3 essieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *