A (RE)VOIR Actu

Traton veut devenir le premier fournisseur de camions et autobus électriques

Réunis hier lors d’une journée Innovation à Södertälje (Suède), MAN, Scania et Volkswagen Caminhões e Ônibus, se sont engagées au sein de leur groupe Traton dans une offensive d’électromobilité visant à créer une solution complémentaire au moteur à combustion. « Notre objectif est de devenir le principal fournisseur de camions et d’autobus électroniques », n’a pas hésité à lancer déclaré Andreas Renschler, CEO de Traton qui représente aujourd’hui 233 000 véhicules sur les routes.

Traton est dans un premier temps une démarche financière. Le groupe qui a réalisé au cours du premier semestre 2019 13 milliards de revenus et plus d’un milliard de bénéfices d’exploitation a annoncé que les marques poursuivaient le développement de plates-formes communes pour « augmenter la vitesse et réduire les coûts ». Les marques comptent par ailleurs investir. Une part croissante du budget de R&D sera affectée aux plateformes de marque communes. « D’ici 2025, nous prévoyons avoir consacré au total plus d’un milliard d’euros à la mobilité électrique », a déclaré Andreas Renschler. « Au cours des dix à quinze prochaines années, un tiers de nos camions et autobus seront dotés d’une transmission alternative, la plupart entièrement électriques ».

«Dans le groupe, nous développons une boîte à outils commune modulaire pour le groupe motopropulseur électrique, qui sera utilisée en 2020 dans les premiers bus urbains entièrement électriques produits en série par Scania et MAN», a déclaré Christian Levin, directeur de l’exploitation et responsable de la R&D chez TRATON.

La nouvelle vraie étape est le premier budget de développement croisé pour l’électromobilité qui réunit des équipes de l’ensemble des marques. Ils travaillent principalement sur la prochaine génération de systèmes e-drive, un logiciel de gestion de la batterie et la structure de trame compatible. Les marques toutes réunies de TRATON détiennent déjà plus de 1 000 brevets d’électromobilité.

Plusieurs véhicules étaient présentés hier. Scania a dévoilé aux quelques 120 journalistes présents son concept truck appelé AXL sans cabine (photo). Ce camion autonome est utilisé depuis un an dans une mine de Rio Tinto, en Australie. Scania a annoncé par ailleurs lancer un projet d’autobus électrique autonome dans la région de Stockholm. On a appris enfin que MAN lancera bientôt un projet à Hambourg, où les camions conduiront en partie de manière autonome vers le port de la ville allemande.

Volkswagen Caminhões e Ônibus (VWCO) a signé le plus important accord d’intention d’achat au monde pour les camions électriques: 1 600 camions ont été commandés par le producteur de bière et de boissons brésilien Ambev. Les livraisons devraient commencer en 2020. Pour la première fois en Europe, les camions électriques de la amrque étaient en test hier lors de la journée d’innovation.

Scania envisage de mettre en service un bus qui permettra de transporter électriquement et de manière autonome les passagers de Nobina dans la région métropolitaine de Stockholm. En collaboration avec Asko, le plus important grossiste en produits alimentaires de Norvège, Scania teste des camions à piles à combustible équipés d’un groupe motopropulseur électrique dans lesquels l’énergie électrique est convertie à partir d’hydrogène provenant de sources renouvelables, dans des piles à combustible embarquées dans les véhicules. Plus tard, Asko testera un camion à batterie électrique Scania. Les camions électriques construits par MAN et pesant au total 26 tonnes sont actuellement testés par des clients en Autriche.

MAN, Scania et Volkswagen Caminhoes e Ônibus (VWCO) développent par ailleurs des plates-formes communes pour augmenter la vitesse et réduire les coûts. Près de 2 000 ingénieurs en logiciel travaillent déjà pour les marques, ce qui équivaut à près de 30% de tous les ingénieurs employés du groupe TRATON. Le groupe travaille déjà sur une plate-forme commune pour la conduite autonome et dispose d’un certain nombre de véhicules en test et dans la vie réelle.

« Au début de 2020, nous présenterons notre prochaine génération de camions”, a annoncé Joachim Drees, patron de MAN. « Il remplacera la série actuelle et extrêmement réussie, qui a été vendue des millions de fois dans d’innombrables variantes depuis son lancement en 2000. Le nouveau produit phare MAN définit de nouveaux standards en termes de facilité d’utilisation et de connectivité » a-t-il ajouté.

INTERVIEW EXCLUSIVE d’Andreas RENSCHLER, CEO de TRATON, lundi prochain sur TRM24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.