Actu

Ukraine : l’IRU demande à Bruxelles de tout faire pour réduire les longues files d’attente de camions

L’IRU et ses associations membres d’Ukraine et de sept pays voisins ont demandé à la Commission européenne de donner la priorité aux camions TIR afin de réduire les longues files d’attente aux frontières, atteignant parfois les 40 km, et de « stimuler les flux de transport de marchandises entre l’Ukraine et l’UE. »  

L’IRU et ses associations nationales membres de Hongrie, de Lituanie, de Moldavie, de Pologne, de Roumanie, de Serbie, de Slovaquie et d’Ukraine ont écrit à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, demandant que « des voies de passage frontalières prioritaires pour les camions TIR sécurisés entrant dans l’UE soient coordonnées avec États membres et établie de toute urgence. »

« En plus d’exercer une pression énorme sur les chauffeurs qui peuvent rester bloqués pendant des jours, souvent sans installations de base, et sur le personnel des frontières et des douanes, les embouteillages restreignent considérablement le flux de marchandises à travers les frontières entre l’Ukraine et l’UE, en particulier les produits agricoles » souligne l’IRU dans un communiqué.

Le secrétaire général de l’IRU, Umberto de Pretto, a ajouté : « En donnant la priorité au trafic TIR, le nombre de camions pouvant transporter du fret de l’Ukraine vers l’UE peut être multiplié par 2 à 3. Cela ferait une énorme différence pour les flux de marchandises entre l’Ukraine ravagée par la guerre et le reste de l’UE, tout en allégeant le fardeau des chauffeurs et des travailleurs frontaliers et douaniers débordés. »

Les transports TIR sont inspectés et scellés par les douanes au point de départ et réinspectés uniquement par les douanes à la destination finale. Avec les informations électroniques TIR et de déclaration en douane envoyées à l’avance, les camions TIR peuvent traverser les frontières sans inspections supplémentaires tout en améliorant la gestion des risques et des ressources des autorités frontalières. Les couloirs prioritaires TIR devraient également gérer les contrôles sanitaires, phytosanitaires et autres.

IRU and its member associations from Ukraine and seven neighbouring countries have called on the European Commission to prioritise TIR trucks to ease lengthy border queues and boost goods transport flows between Ukraine and the EU. Truck queues at borders between Ukraine and neighbouring European countries are regularly exceeding 40km.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.