TRM24 Le Mag

Un IZOARD T 270 rejoint la collection Berliet

Berliet camion

Un modèle emblématique du constructeur UNIC, le tracteur IZOARD T 270 de 1968 vient d’être restauré grâce au mécénat d’IVECO-France. Le véhicule vient de rejoindre le Conservatoire de Véhicules de la Fondation Berliet.

Ce matériel est doté du moteur 8 cylindres en V  à injection  Saurer  et  d’une  boîte renforcée 8 vitesses synchronisées, fruit de la coopération avec Saurer-France absorbé par Unic en 1956. Cédé gracieusement en 2014 par un transporteur bourguignon qui l’avait acquis en 1986 avec quelque 80 000 km au compteur, ce véhicule a commencé sa carrière d’une quarantaine d’années en octobre 1968 en Saône & Loire.

La « série des cols » apparaît chez Unic en 1956. La gamme basse reçoit le nom des cols vosgiens, la gamme moyenne regarde vers les Pyrénées tandis que les mythiques cols alpins sont réservés à la gamme haute. IZOARD, qui s’applique aux modèles les plus performants et les plus puissants, demeure le fleuron de la marque Unic.

Rappelons que l’autodidacte Georges Richard crée en 1906 la S. A. des Automobiles Unic à Puteaux. La production de voitures de tourisme réputées pour leur qualité cessera en 1938 au profit de la fabrication exclusive de véhicules industriels qui, elle, débute à l’aube des années 1920.

En 1952, Unic constitue la branche Poids Lourds de Simca-Industries puis devient, en 1966, la division Véhicules Industriels de Fiat-France S.A. (FFSA) présidée par Umberto Agnelli.

Le transfert des activités vers le vaste site de Trappes en région parisienne se déroule entre 1973 et 1976, date à laquelle le siège social quitte Puteaux.

International VEhicle Corporation – IVECO – naît en 1975 du regroupement de cinq marques européennes : 3 italiennes : Fiat, OM, Lancia, une allemande : Magirus-Deutz et une française Unic. Celle-ci, accompagnée de Fiat à partir de 1974, deviendra Unic-Iveco en 1982 et disparaîtra des calandres en 1986, 80 ans après sa création par l’un des pionniers français de l’automobile.

Berliet camion
L’IZOARD T 270 avant sa restauration.
Hervé Rébillon
Les derniers articles par Hervé Rébillon (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *