Equipementiers

Un système de freinage d’urgence de ZF pour les bus et peut-être pour les poids lourds

L’équipement de freinage d’urgence développé par ZF s’applique dans l’immédiat aux autobus urbains. Mais son intérêt pourrait bien aller jusqu’à l’ensemble des véhicules lourds devant évoluer en ville. A la base, il s’agit d’un système de freinage automatique d’urgence ayant pour objectif d’éviter les collisions frontales avec les autres usagers de la chaussé ce qui inclut automobiles, vélos et piétons.

La surprise tient au fait que ZF revendique la minimisation de l’impact d’un freinage d’urgence pour les passagers d’un autobus (chutes), ce qui sous-entend une forme de progressivité. ZF annonce qu’il est compatible aussi bien avec des motorisations thermiques ou électriques et qu’il a déjà été retenu par plusieurs constructeurs d’autobus européens (sans citer ses clients toutefois).

Le dispositif couple radar et caméra avec la fusion de données, cette dernière étant la clef pour analyser la situation et identifier l’obstacle situé devant l’autobus. « L’utilisation d’une technologie de freinage de pointe est fondamentale pour la sécurité et la conduite autonome » a ajouté Philippe Helmich, responsable des gammes pour la dynamique des véhicules de la division CVS de ZF. Ce serait une application du programme OnCentreMAX de ZF, toute dernière innovation du groupe allemand dotée de fonctionnalités spécifiques aux autobus urbains.

Cette progressivité dans l’application de l’effort de freinage, y compris en situation d’urgence, intéressera potentiellement tous les véhicules industriels avec un ballant élevé (viande pendue, liquides).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.