Actu

Une compagnie de fret ferroviaire britannique abandonne l’électricité trop onéreuse

La société britannique de fret ferroviaire Freightliner victime de la hausse du prix de l’électricité multiplié par trois depuis septembre. Elle a décidé de remettre en fonction ses locomotives diesel en remplacement des locomotives électriques.

Freightliner, filiale du groupe américain Genesee and Wyoming, fait normalement rouler 23 locomotives électriques en Grande-Bretagne, environ 10% de sa flotte. Le Royaume-Uni s’est donné pour objectif de se débarrasser du diesel sur les rails d’ici 2040.

« En raison d’une augmentation sans précédent des prix de l’électricité, Freightliner a pris la décision difficile de remplacer temporairement les services de fret électriques par des services diesel, afin de maintenir une option rentable pour le transport de marchandises (…) vitales à travers le Royaume-Uni », a indiqué une porte-parole de la société.

« Le rail reste le moyen le plus économe en carbone de transporter du fret en Grande-Bretagne, même avec des locomotives diesel, avec 76% d’émissions de CO2 en moins pour chaque tonne de fret transportée par rail par rapport à la route », a relevé la porte-parole. La réduction est de 99% avec des locomotives électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.