Solutions Alternatives

UPS complète son parc gaz de 700 véhicules

UPS vient d’annoncer son intention de construire cinq nouvelles stations de ravitaillement en gaz naturel comprimé (GNC) et d’ajouter à sa flotte plus de 700 nouveaux véhicules GNC, dont 400 semi-remorques et 330 camions. Cet investissement de 130 millions de dollars dans la technologie GNC pour 2018 vient s’ajouter aux précédents investissements de 100 millions de dollars et de 90 millions de dollars réalisés respectivement par UPS en 2016 et 2017.

« Nous pensons qu’un nouvel investissement dans notre flotte de véhicules au gaz naturel est indispensable pour nous aider à atteindre nos objectifs à long terme de réduction de nos émissions de CO2 », a déclaré Carlton Rose, président, Global Fleet Maintenance and Engineering, UPS. « En 2017, nous avons démontré l’efficacité des véhicules au gaz naturel en utilisant 77 millions de gallons équivalents dans notre flotte terrestre. UPS est un catalyseur de l’adoption à grande échelle des véhicules au gaz naturel ».

UPS exploite actuellement plus de 50 stations de ravitaillement en gaz naturel situées stratégiquement aux États-Unis ainsi qu’à Vancouver (Canada) et à Tamworth (Royaume-Uni). Les cinq nouvelles stations de ravitaillement en GNC seront situées à Goodyear (Arizona), Plainfield (Indiana), Edgerton (Kansas), Fort Worth et Arlington (Texas). 400 semi-remorques seront fournies par Freightliner et Kenworth, et 330 camions par TICO. UPS déploiera les nouveaux véhicules GNC dans les villes qui utiliseront les nouvelles stations GNC et complétera ses flottes de véhicules au gaz naturel sur d’autres sites, notamment à Atlanta (Géorgie) et à Salt Lake City (Utah).

La société prévoit également de remplacer 40 % du carburant consommé dans le cadre de ses opérations terrestres par d’autres sources que l’essence et le diesel classiques. Ces objectifs s’inscrivent dans le cadre de son engagement à réduire les émissions de gaz à effet de serre de ses opérations terrestres mondiales de 12 % d’ici 2025.

Cette initiative aidera UPS à atteindre son objectif pour 2020, à savoir qu’un véhicule neuf sur quatre achetés sera un véhicule à carburant de substitution ou équipé de technologies avancées. De 2008 à 2018, UPS a investi plus d’un milliard de dollars dans ces véhicules ainsi que dans les stations de ravitaillement.

(avec communiqué UPS)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.