Actu

Vaccination : les salariés du transport doivent aussi être prioritaires

« Les bus, les taxis, les camions, les ambulances, les navires, les avions ne se sont jamais arrêtés. Et pour réaliser ces déplacements, il y a forcément des travailleurs en première ligne » lancent la FEETS-FO et FO Transports et Logistique UNCP dans un communiqué appelant les autorités à vacciner ces salariés du transport en priorité.

Les organisations rappellent que « les cinq agences de l’ONU : l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et l’Organisation maritime internationale (OMI), ont recommandé que les salariés de certains modes de transports soient prioritaires pour l’accès au vaccin. A ce jour, alors que ces travailleurs des transports sont donc de plus en plus exposés, ils ne sont toujours pas classés par le gouvernement dans la liste des publics prioritaires pour être vaccinés. »

La FEETS-FO et FO Transports et Logistique UNCP revendiquent que tous travailleurs exposés qui œuvrent dans ces secteurs d’activité et qui le souhaitent, puissent bénéficier d’une priorité de vaccination avec le vaccin garantissant la protection optimale. « Les salariés exposés des transports maritime, aérien, routier et urbain de voyageurs, sur la base du volontariat, doivent avoir le droit d’être vacciné prioritairement ! » demandent-elles.

« On entend bien qu’il y ait une priorité [vaccinale] donnée au monde médical, mais dès lors que l’on commence à dépasser ce stade-là, il faut que les salariés des transports en fassent partie intégrante parce qu’ils sont directement concernés”, a déclaré au micro d’Europe 1 Zanil Nizaraly, du syndicat FO transports équipement.

A lire aussi : US : les restaurants routiers pour vacciner les conducteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *