Économie

Voici ce que propose le gouvernement pour relancer le fret ferroviaire

La visite hier matin par le premier ministre et deux ministres (Nicolas Hulot et Elisabeth Borne) au port de Bonneuil-sur-Marne, près de Paris, n’avait rien d’anodin, bien au contraire. Ce déplacement était bel et bien l’annonce par le gouvernement de relancer le fret ferroviaire. Edouard Philippe demande à Elisabeth Borne, la ministre chargée des Transports, de présenter avant fin mai un plan pour la relance du fret ferroviaire, en lien avec la SNCF.

Et les mots du communiqué commun de Hulot et Borne sont à l’encontre du transport routier de marchandises, loin de la position qu’affiche habituellement la ministre des transports concernant le TRM : « Le fret ferroviaire représente un levier essentiel pour le dynamisme économique de notre pays et pour une mobilité propre, un seul train de fret représentant 50 camions en moins sur les routes. Pourtant, le fret ferroviaire est aujourd’hui en mauvaise situation, sa part modale ayant été divisée par deux depuis 1990, au profit de la route ».

Plus tôt dans la journée, la SNCF la SNCF confirmait lancer la filialisation de sa branche de fret ferroviaire, l’activité – déficitaire – de l’entreprise publique dédiée au transport par rail de marchandises. “Cette activité serait dotée d’une personnalité juridique propre, société dont le groupe public ferroviaire détiendrait 100% du capital”, précisait le communiqué.

Le gouvernement est donc bien décidé à élaborer un plan distinct « bien qu’y contribuant » au « pacte ferroviaire ». Le premier ministre a « commandé » à Elisabeth Borne un plan pour la relance du fret ferroviaire, en lien avec la SNCF », pour reprendre les termes du cabinet de Nicolas Hulot. La ministre des transports doit remettre sa copie dans quatre semaines.

Nous vous révélons ce que comprendra ce plan en plusieurs volets (source : ministère de la transition écologique) :

  • Un soutien au transport combiné : le principe d’un soutien public au transport combiné sera maintenu, il faut désormais en définir les modalités et le mettre en œuvre dès cette année.
  • Une remise à plat des péages ferroviaires, qui aujourd’hui asphyxient le fret : les entreprises de fret ne peuvent en effet pas supporter des hausses de péage qui sont de l’ordre de 9% à 11% par an. Cela passe également par une amélioration de la productivité de SNCF Réseau.
  • Un investissement dans les voies fret : alors que l’État investira 10M€ par jour pendant 10 ans dans le réseau, une part de cet investissement doit aller dans la rénovation des principales voies de fret et dans le maintien en état des lignes capillaires du fret.
  • L’amélioration du service rendu par SNCF Réseau : cela passe notamment par une meilleure qualité des sillons, une plus grande robustesse dans la gestion des circulations, ou encore une accélération de la mise à disposition d’itinéraires accessibles aux trains longs, etc.

Le premier ministre a demandé, parallèlement au plan que devra élaborer rapidement Elisabeth Borne, aux dirigeants du groupe SNCF de faire part au gouvernement dans les prochaines semaines d’un plan opérationnel et industriel visant le redressement des comptes et le renforcement de la qualité de service. « C’est dans ce cadre qu’est posée la question de la filialisation de Fret SNCF » a ajouté Edouard Philippe.

Reste à savoir comment vont réagir les fédérations de transporteurs après l’annonce d’un tel plan pour relancer le fret ferroviaire ? D’un côté, le gouvernement s’apprêterait à taxer de nouveau le transport routier de marchandises, d’un autre, il envisage d’aider financièrement le rail. Elisabeth Borne va devoir faire preuve de diplomatie afin de ne pas jeter de l’huile sur le feu.

Hervé Rébillon

rebillon@trm24.fr

One Response

  1. Pour relancer le fret, la SNCF devra garantir les délais d’acheminement. En raison des grèves, La SNCF positionne les conducteurs, prioritairement sur les trains de voyageurs pénalisant le fret. C’est la première raison invoquée par les chargeurs et les clients, pour justifier leur choix de la route!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.